25 juin 2022

Plage naturiste à Plérin : on ferme ?

A Plérin, retour à la case départ. Tolérée depuis 1985 par arrêté municipal, sur une zone à l’écart de la plage des Rosaires, la pratique du nudisme (1) est désormais interdite.

Le conseil municipal a voté l’interdiction, d’une courte majorité de 16 voix contre 14, le 14 mai dernier.
« Le panneau est désormais supprimé. La plage est redevenue une plage comme toutes les autres », indique le maire, Yves Le Faucheur.

Qu’est-ce qui, tout à coup, a gêné les élus ? « Des plaintes, des agressions, des exhibitions », jette le premier magistrat, en vrac. « Je ne suis pas contre le naturisme. J’y trouve même des côtés très positifs. »
Le maire reconnaît bien volontiers que les comportements déviants ne « sont pas le fait des naturistes eux-mêmes, mais plutôt les effets pervers de personnes qui ont des comportements que l’on ne peut tolérer ».

   Louis Cotard, président de l’Association départementale des naturistes et membre du conseil national de la Fédération naturiste, justement chargé des plages, déplore cette décision.
« La mairie n’a pas cherché à engager la concertation. Nous connaissons bien le problème. Partout où il y a des plages ouvertes aux nudistes, des comportements déviants ou des voyeurs viennent perturber le voisinage, surtout en soirée. »

La solution ? « Il y a des communes qui confient une plage à un club naturiste, et le club organise sa propre surveillance. Dans d’autres sites, comme à Erquy, il n’y a pas officiellement de club, mais des habitués de la plage pratiquent une certaine auto-surveillance et éloignent les indésirables. Cela se passe très bien. »

Responsable des plages, Louis Cotard a l’habitude de faire un point en début et en fin de saison avec les communes concernées pour évoquer les problèmes qui peuvent se poser.


A Plérin, le maire a préféré recommander aux gendarmes d’intégrer cette partie de la plage à leur tournée de surveillance.
« Pas pour verbaliser. Mais pour signifier aux habitués que le naturisme n’est plus toléré et qu’ils doivent quitter les lieux. »


« C’est dommage, » estime Louis Cotard. « Il y avait des touristes étrangers qui aimaient séjourner à Plérin pour cette raison. Ils iront ailleurs. Si nous avions été contactés, nous aurions pu régler le problème autrement. »

Cyrille PITOIS.

http://www.dinan.maville.com/actu/detail.asp?idDoc=146820&IdCla=5


https://www.vivrenu.com/2004/05/19/plage-toleree-tombee-sous-le-couperet-de-lintolerance/


Ville de Plérin

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

XavNancy
XavNancy (@XavNancy)
19 juin 2004 10h42

Chers élus de la ville de Plérin,

Oui, vous avez pris la bonne décision : interdire le naturisme sur votre plage fréquentées, entre autres, par “des personnes qui ont des comportements que l’on ne peut tolérer” … parlant, je pense des voyeurs, exhibitionnistes et autres pratiquants de la sexualité en plein air (que vous identifiez bien comme n’ayant rien à voir avec le naturisme, pourtant …).

Approuvant votre démarche, je vous invite également à interdire l’alcool sur votre commune, dont les abus (d’alcool, pas de votre commune …) sont intolérables : un ou deux verres sont source de convivialité mais un pack de bière est source d’ivresse sur la voie publique : interdisons la consommation d’alcool dans les rues de Plérin, même si tout le monde sait que l’état d’ivresse sur la voie publique est punissable par la loi.

En outre, de nombreuses personnes organisent, pendant l’été, des fêtes dans leurs jardins, fêtes qui peuvent, parfois générer des nuisances sonores intolérables : musique trop forte, cri, fin de fête braillarde à 2h00 du matin, etc. : interdisez les fêtes dans les jardins pendant toute la saison estivale : les 22h00 étant rarement respectés : il est plus simple d’interdire ces fêtes que de faire respecter la loi établie …

Oui, élus de la ville de Plérin, j’en appelle à votre bon sens : interdisez l’alcool et les fêtes car faire respecter la loi est, dans certains cas, trop contraignante ! …

Dans l’espoir qu’un jour, je puisse découvrir votre ville et donc, que votre plage redevienne accueillante pour les naturistes, j’espère que la consommation d’alcool, de drogues et d’exhibitions sexuelles en tout genre seront sévèrement puni sur votre plage … redevenue textile …

signé un naturiste triste qui continue la lutte pour plus de tolèrance et plus de concertations pour trouver de vraies solutions à de vrais problèmes,

Restant à votre entière disposition, comme la grande majorité d’entre nous, pour tout débat, toute réflexion ou toute contribution pour chercher et trouver, avec vous, des solutions.

Xavier

soy
soy (@soy)
25 juin 2004 17h55

🙁

Dommage, qu’on n’a pas fait un effort de parler avec les naturistes, pour regler les choses contre les gens qui malconduit et pas contre les naturistes qui n’ont rien a faire avec l’exhibitionisme.

C’était mieux d’envoyer les patrouilles sanctionner les personnes malconduits que les naturistes, comme Gilles disait.

M B
M B (@anonyme)
26 juin 2004 23h02

Cette décision d’interdiction est légale, mais…
– elle n’a été prise qu’à une très faible majorité (16 voix contre 14)
– il n’y a pas eu de concertation préalable avec le représentant des usagers de cette plage

On peut penser que cette interdiction n’aurait pas été votée s’il y avait eu concertation préalable.

Cette décision est légale, mais est-elle juste ? , compte tenu de la tolérance depuis de nombreuses années ?

N’y avait-t-il pas une autre solution ?

Jeromej
Jeromej (@jeromej)
3 juillet 2004 15h39

Mairie de Plérin
A l’attention de Monsieur le Maire de Plérin
Monsieur Yves Le Faucheur

Place de la République
22 190 Plérin

Paris, le 24 juin 2004

Objet : Interdiction du naturisme sur la commune.
Réf. : Décision du Conseil Municipal du 14 mai 2004

Monsieur le Maire,

En tant que premier magistrat, je comprends votre préoccupation de sécurité
sur votre commune et comprend fort bien qu’il fallait trouver une solution
aux plaintes, agressions et exhibitions.

Ayant découvert l’information par la presse je suis surpris d’une phrase qui
disait : » Le maire à préférer recommander aux gendarmes d’intégrer cette
partie de la plage à leur tournée de surveillance. »

Ce que je ne comprends pas c’est qu’il y avait des problèmes d’insécurité
sur cette plage et que celle ci ne faisait pas partie de la tournée de
surveillance des gendarmes. Pourquoi les naturistes seraient-ils des
citoyens de second ordre qui n’auraient pas droit à la protection de la
gendarmerie ?

Les naturistes ne souhaitent pas une zone de non droit, il souhaite
simplement vivre au naturel et que les comportements tel que l’exhibition
sexuelle (ce que n’est pas la simple nudité naturelle) soit réprimée, comme
la loi le permet, c’est à dire sévèrement.

Comme vous l’avez compris, je regrette cette décision et pense que cela
nuira à l’économie locale de votre ville car les naturistes du monde entier
choisissent leur destination en fonction des équipements ou tolérances.
Cette année il n’y aura pas d ‘effet car les guides des plages naturistes
ont tous été rédigés et distribués avant cette décision.

En espérant que mon courrier vous apportera des éléments nouveaux
susceptibles de modifier cette décision, je vous prie, Monsieur le Maire, d’
agréer l’expression de ma profonde considération.

Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  ovh 500go