21 octobre 2021

Création du collectif SOS naturiste (La Réunion)

Les naturistes reviennent à la charge et ne lâcheront pas le morceau. Pour pouvoir en toute tranquillité évoluer nu à la Souris-Chaude sans recevoir les visites impromptues de gendarmes munis de procès-verbaux, Alain Boutet vient de créer un collectif : SOS naturiste. La guerre est ouverte.

Le maire de Trois-Bassins, Pierre Heideger, n’a pas fini d’entendre parler du naturisme. D’autant plus que ce n’est pas le début. L’île de la Réunion est le seul département français à ne pas proposer une plage publique tolérée à cette pratique.

Face à ce constat, Alain Boutet sort de ses gonds et ce n’est pas près de changer… à part si le camp d’en face modifie sa position. “Nous ne réclamons pas une plage réservée mais tolérée. Tout le monde pourrait y venir, n’importe quand et n’importe où”.

Pour Alain Boutet, initiateur du collectif SOS naturiste,

ABROGATION D’UN ARRETÉ NUISIBLE

Cette fois-ci, il a décidé de passer la vitesse supérieure et de monter le collectif SOS naturiste pour que les concernés se rallient à la cause. Depuis déjà plusieurs mois, il a rédigé des courriers aux autorités. “à chaque fois, on me répond par le répressif en me citant le texte de loi”, regrette-t-il.

Objet du conflit : en octobre dernier, au terme de plusieurs épisodes houleux, Pierre Heideger réaffirmait à propos de la plage de la Souris-Chaude, sa volonté de “préserver les espaces publics, les bonnes mœurs et d’appliquer la loi”.

Deux adeptes de cette pratique en avaient subi les conséquences directes en étant verbalisés. “Ce n’est pas de l’exhibitionnisme, je ne vais pas me montrer nu dans la rue et je ne suis pas un malfamé !”, réplique le nudiste invétéré. “J’aimerais bien que les mentalités évoluent et que stoppent tous les préjugés que revêt cette pratique”. “Je combats le maire nudophobe de Trois-Bassins et le préfet, son complice. Celui-ci refuse la trêve”.

Pour le moment, Alain Boutet fait fi de la réglementation : “Encore mardi 27 décembre, des gendarmes sont venus nous narguer et nous humilier”. Aujourd’hui, le naturiste écolo rejette un arrêté datant d’octobre 1978, où le maire de l’époque, Rieul Lauret, avait décrété le naturisme “interdit sur tout le territoire de la commune de Trois-Bassins”. “Je me bats pour l’abrogation de cet arrêté nuisible”, déclame-t-il, l’air plus que déterminé.

Toujours est-il que la tolérance des nus bonifierait l’image réunionnaise. “Et les touristes naturistes ? Ils existent aussi…” Alain Boutet enterra la hache de guerre quand il verra apparaître sur la plage un panneau indiquant “Naturisme autorisé”.

Pour l’heure, il remue ciel et terre pour que soit reconnu son mode de vie, une symbiose entre le corps et la nature, loin du voyeurisme et de la perversion.

CLICANOO: Le journal de l’Ile de La Réunion (30/12/05): http://www.clicanoo.com/article.php3?id_article=120272

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
7 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

jfreeman
Member
jfreeman (@jfreeman)
30 décembre 2005 13h55

Monsieur le Rédacteur en Chef du journal Clicanoo,

Je viens de prendre connaissance des difficultés rencontrées
par nos amis naturistes réunionnais. En tant que membre actif du groupe
"naturisme en liberté" en métropole je suis surpris d’une telle intolérance.

Il est de bon ton d’être outragé par l’obligation du port du voile
dans certaines dictatures islamiques. L’obligation de porter un tchador
sur les fesses fait partie de ces mêmes conceptions archaïques et iniques.

Votre journal, s’il défend les Droits de l’Homme et du Citoyen
et en particulier les Libertés Fondamentales, se doit de participer
à l’évolution des mentalités. Ne serait-ce que d’un point de vue économique :
La réunion est un pole touristique important pour le naturisme et la randonnée.
Les "nudiens" ont très généralement un fort pouvoir d’achat.
Ils sont courtois et très respectueux de l’environnement.
Ces décisions liberticides sont donc incohérentes et vont à l’encontre
du développement harmonieux de ce département.

Dans le cadre de plusieurs investissements à la Réunion,
je compte effectuer un prochain voyage et souhaite vous rencontrer.
Dans l’attente, je vous prie d’accepter, cher Monsieur,
mes plus naturelles salutations.

Jacques FREEMAN

PS Pouvez-vous me communiquer les coordonnées d’Alain BOUTET,
initiateur du collectif SOS naturistes ?

pappy
pappy (@pappy)
30 décembre 2005 16h51

Pourquoi un tel acharnement de la mairie ? Le naturisme n’est pas un délit.

J’espére de tout coeur que vous aurez une plage naturiste.

Pascal

jek
jek (@jek)
30 décembre 2005 17h25

il est incompréhensible qu’à l’heure où les médias laissent voir les pires horreurs, les violences les plus extrèmes dans tous les domaines, on ne laisse pas s’exprimer la nature simple et douce telle qu’elle nous a faits. Je ne comprends pas qu’on ne puisse pas être nu quand on le veut et qu’on le peut dans le juste respect des autres et avec discernement. Je me vois mal enseigner nu dans le contexte actuel. Mais quand on est dans la nature, au bord de l’eau ou qu’on pratique un sport voire une activité compatible. Qu’ont-ils donc tous à vouloir restreindre nos libertés, à nous empécher de vivre avec un minimum de contrainte et d’artifices ?

jfreeman
Member
jfreeman (@jfreeman)
1 janvier 2006 16h11

J’ai la réponse à ma question concernant les coordonnées d’Alain BOUTET :
résid La Baie de Saint Leu
56 r Gén de Gaulle
97436 SAINT LEU
02 62 34 91 95
Cela permettra, à tous ceux qui souhaitent soutenir son action, de prendre directement contact avec lui.

Bien naturellement,
Jacques du 91 (Essonne)

http://www.clicanoo.com/article.php3?id_article=120272

jfreeman
Member
jfreeman (@jfreeman)
2 janvier 2006 23h41

J’ai eu ce jourd’hui Alain Boutet au téléphone.
Malheureusement, il n’est pas très au fait de nos outils informatiques.
Il m’a cependant donné l’adresse électronique d’un des membres
du collectif “SOS Naturistes” : fvm@wanadoo.fr
J’attends donc la réponse au message que je lui ai envoyé…

Alain souhaite que l’on informe les médias métropolitains.
Je lui ai proposé, en plus, que l’on écrive aux autorités locales
(Préfet, offices du tourisme, municipalité, conseil général etc…)
pour leur faire part de notre émotion.

Chers colistiers, chers amis, merci d’être actif et solidaire
dans ces actions qui ne pourront être performante
que si elles sont relayées par chacun d’entre-nous.

Bien naturellement,
Jacques du 91 (Essonne)

timy
timy (@timy)
5 janvier 2006 15h18

J’habite moi même à la Réunion et je suis outré par le comportement de certains de nos élus et tout particulièrement le maire de Trois-bassins. Il m’arrive le week-end pour décompresser de me rendre à la Souris chaude pour savourer mon plaisir, il y a je le reconnais des voyeurs ou des pervers de tous types mais je ne pense pas qu’il faut interdire le naturisme. Il faut plutot encadrer le collectif en misant sur une sécurité renforcée.

loutre_27
loutre_27 (@loutre_27)
15 janvier 2006 20h09

Si je comprends bien le dernier commentaire, le maire de Trois Bassin a les moyens de poursuivre les naturistes mais pas les voyeurs ou les exhibisionistes! Pourtant les premiers ne violent pas de loi (sous réserve de clarification), les seconds si-quelque soit l’interprétation. Comportement très sélectif! La solution la plus saine serait de s’occuper des seconds avec l’appui des naturistes qui ne demanderaient sans doute pas mieux. Quant au tourisme, je répondrai et je ne suis sans doute pas le seul que j’aimerai pouvoir visiter la Réunion tout en profitant de structures naturistes saines.
Amitiés
Francis

Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  ovh 500go