24 février 2021

Les nudiens en zone militaire sensible

9h30, gare de Saint-Chéron, nous sommes tous au rendez-vous pour notre activité favorite du naturisme en liberté. La journée s’annonce magnifique et la reconnaissance de jeudi permet de garantir une balade naturiste sans soucis (sans moustique, sans ronce, sans textile…).

Nous laissons les véhicules dans un pré en prenant soin de mettre des petits mots sur les voitures avec nos numéros de portables (au cas où nos automobiles gêneraient).

Et voila la tribu des 17 nudiens (dont 3 femmes et deux enfants) en marche pour de nouvelles aventures à travers les bois et les champs…

Notre parking improvisé dans un petit champ Quelques minutes plus tard déshabillage général
Un joggueur nous croise et nous dit qu’il est naturiste Une petit halte pour saluer un cheval dans le pré
A la suite nous continuons le long de ce chemin le long du pré
C’est alors que surgit une jeep garnit de 3 militaires en patrouille.
On a à peine le temps de remettre nos uniformes de camouflage.
Ils font marche arrière et nous menacent de faire appel à leurs collègues,les célèbres tuniques bleues…

Mais, au fait, que font ces militaires à cet endroit ?

L’avant garde aperçoit au détour d’un chemin une jeep, rhabillage général, 2 ou 3 entre nous se cachent simplement derrière les autres. Le chauffeur après un premier passage sympathique, s’aperçoit sans doute de la tenue très légère de certains d’entre nous cachés derrière les autres et revient en arrière  en nous apostrophant et nous disant qu’il va signaler notre présence à ses collègues en tenue.
Nous continuons donc tranquillement notre chemin.
Un cycliste passe avec un petit sourire goguenard.

Soudain, nous voyons de nouveau surgir la jeep accompagnée de deux autres véhicules de gendarmerie.

Il nous en faut plus pour nous décourager , et nous continuons notre promenade, dans les champs et en foret
Arrivé le long d’un grand champ les tuniques bleues arrivent, les apercevant au loin , tout le monde se rhabille et nous expliquons les principes de notre passe temps favoris : La randonue. Notre discours est étayé de l’énonciation de l’article 322.32 du code pénal  et dont nous signalons qu’il s’applique à l’exhibition sexuelle et non au naturisme bien que notre pratique s’effectue hors de zones prévues à cet effet.
Ils ont un peu de mal à faire les méchants et la discussion s’oriente rapidement sur la législation concernant la nudité.
Y a-t-il exhibition sexuelle ? Nous rappelons à nos hommes en bleu les termes de l’article 222.32 du code pénal
Article 222-32 (Ordonnance nº 2000-916 du 19 septembre 2000 art. 3 Journal Officiel du 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002) L’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende.
Nous expliquons bien que notre groupe familial ne cherche pas à imposer une quelconque exhibition mais que notre propos est de nous promener dans la nature.
Alors, vous souhaitez nous taquiner pour quel motif ?
Il nous affirme alors que nous sommes sur un site militaire sensible.

Mais, chut, c’est un secret d’état !

En fait, à Soucy la Briche, il y aurait une propriété présidentielle, (celle la même où fut cachée la fille de François Mitterrand…).

Dans le même temps, les gendarmes nous demandent de retirer nos véhicules garer dans le pré. Probablement un prétexte pour nous faire déguerpir de cette “zone d’alerte maximum”.
Après avoir débarrassé le pré de tous les détritus sous les yeux médusés de notre garde rapprochée,nous décidons de terminer la journée, pour certains à Héliomonde et pour d’autres à leur domicile.

Conclusion : Une rencontre interessante et instructive (pour les gendarmes) mais qui nous a fait écourter notre balade.
Texte de Gilles et Jacques Freeman
5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
13 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Anonyme
Anonyme
5 juillet 2006 19h19

Gilles et Jacques,

A lire vos péripéties, je me posent quelques questions :

Comment avez-vous vécu cette mauvaise rencontre ?

Avez-vous crains à un quelconque moment un PV de la part des gendarmes ?

Est-ce que certains semblaient intéressés par le naturisme ?

Et, enfin une dernière question, êtes-vous prêts à refaire une randonue de sitôt ?

Amicalement

Eric

dokell
dokell (@dokell)
6 juillet 2006 14h25

Bonjour Gilles,

Et si un jour le groupe tombait sur des individus plus cons (ou plus intolérants) que la normale, l’argumentaire de tel article de loi ou de tel autre, sera-t-il efficace?

J’ai peur que: plus les randonnues se pratiquent, et plus les “incidents” avec des textiles intolérants n’augmentent.
Ces risques sont-ils suffisamment pris en compte par les organisateurs ou les participants?

David.

jfreeman
Member
jfreeman (@jfreeman)
14 décembre 2020 6h18
Réponse à  dokell

Finalement après 15 ans de pratique de la randonnée dans l’espace public, très peu d’incidents avec des textiles ont été rapporté. Et c’est bien la preuve que la simple nudité ce n’est vraiment pas un problème.

ourfarewell
ourfarewell (@ourfarewell)
6 juillet 2006 16h51

Très drôle…. Bien réagi mais leur intervention s’expliquait avant tout par la surveillance de la dite zone sensible.

Anonyme
Anonyme
6 juillet 2006 19h00

Merci Gilles pour tes réponses complémentaires.

Comme tu le sais, je pratique la randonue. Je suis d’ailleurs régulièrement nu dans des zones accessibles au public.

Tant que la loi ne sera pas plus clair, j’aurais toujours la crainte d’un procès.

J’ai le même avis que Dokell, que se passerait-il si l’on tombait sur des C…

En tous cas pour moi, le naturisme c’est mon style de vie et le bien être qu’il me donne passe avant la loi.

Eric

loutre_27
loutre_27 (@loutre_27)
7 juillet 2006 23h29

Bonsoir,
Finalement, nous ne savons pas qui occupait les lieux ce jour là. C’était probablement l’objectif premier des gendarmes. Je vous laisse le soin d’imaginer compte tenu des fortes chaleurs du week end!
Amitiés
Francis

dokell
dokell (@dokell)
15 juillet 2006 15h52

oui Eric, tu as mis le doigt dessus: toute loi ambigüe ne sera jamais au profit d’une communauté alternative.

Dans mon message, j’essayais simplement d’imaginer le pire, afin que (si possible), nous soyons tous préparés psychologiquement à ce genre de désagrément.
J’appliquais le principe du “tout négatif”: si cela arrive, alors j’ y suis déjà préparé. Si cela n’arrive pas, alors je ne peux qu’être heureux.

Au fond je souhaite que les randonnues se développent et n’aient que des impacts positifs sur tout le monde (textiles y compris)…
Mais il y a d’un côté mes souhaits et de l’autre la réalité…textile.

tibou24
tibou24 (@tibou24)
10 août 2006 20h26

bonsoir gilles et jacques,
je trouves dommage pour votre randonnue mais je suis natursite depuis tout petit et militaire aussi et je voudrais vous dire que la zone est de niveau 4 de securité ( marine nationale)
je voudrais dire que le niveau de comprenhension avec les militaires sont ……
mais vive le naturisme et j’espere de tout coeur qu’ un jour on pourra vivre tout ensemble sans prejugé vivement
je vous souhaite a tout et touses vive la liberté
a tres bientot
thierry

jfreeman
Member
jfreeman (@jfreeman)
11 août 2006 9h49

Quel danger peut représenter un groupe de personnes (hommes, femmes et enfants) gambadant nus dans la natures ?
Pourquoi cette zone est de niveau 4 ?
Quel rapport avec la Marine Nationale ?
J’espère que tu pourra donner une réponse à mes questions.
Merci Thierry !
Amitiés,
Jacques

tibou24
tibou24 (@tibou24)
18 août 2006 23h32

bonjour jacques,
desolé de t’avoir pas repondu de suite…
cette zone est de niveau 4 par rapport au transmission de la base nucleaire ( ecoute des sonars ) sous marin nucleaire d’attaque basée a ile longue ( bretagne )
c’es pas qu’on est naturiste que vous a interdit l’accés juste soucis defence nationale
je vous souhaite a tout a tres bon courage et vive le naturisme
amitié
thierry

dokell
dokell (@dokell)
19 décembre 2006 13h27

lors de cet incident, vous etiez en groupe.
que dire si cet incident s’appliquait a un(e) randonnudeur(se) seul(e)?
il suffirait de 2 gendarmes pour que la pression psychologique soit enorme.
et la bavure policiere sur des randonneurs? une fantaisie ou un risque potentiel?

Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  ovh 500go