3 décembre 2020

Première expérience naturiste à la Combe de Ferrière

Mai 2015, ma décision est prise : il faut que je franchisse le pas : Fi des questions sur “comment ça se passe si…”, je réserve pour un WE de 3 jours dans un petit camping naturiste, pas trop loin de chez moi, et pas trop grand. Ce sera le site enchanteur de la Combe de Ferrière. Retour d’expérience…

Je gravis les marches qui donnent accès à la terrasse (oui…on peut le dire là aussi : le meilleur moment est peut-être quand on monte l’escalier…lol!). Sur la terrasse, personne.
Voilà, ça c’est fait !

Ma première en « centre » naturiste fait désormais partie du passé… et ouvre l’avenir !

J’ai tellement de choses à dire sur cette « première », que je ne sais pas où commencer, ami(e) naturiste. Par le commencement ? Oui, c’est sans doute le mieux.

Tout débute par le trajet, le cœur léger, mais avec toutefois le pincement de n’avoir pu associer ma petite famille à cette expérience nouvelle 🙁  (pas naturistes). Enfin le choix est fait. En avant-vant ! Je connaissais déjà un peu le trajet, mais point de morosité : une certain excitation teinté de crainte 😕 .

L’arrivée à la Combe demande une certaine attention, tant pour les directions à suivre (au milieu de no-where…), que pour la chaussée, très étroite (j’ai l’habitude des pistes, mais sur les pistes on ne croise pas de camping car ou de gros camions….).

Oups…me voici à pied d’oeuvre, au pied du mas de la Combe de Ferrière qui me regarde du haut de son quasi-millénaire d’existence. C’est là que la question qui a assailli des milliers de nouveaux naturistes avant moi se pose: Quand faut-il me deshabiller pour ne pas risquer de choquer qui que ce soit ?

Heureusement, dans le cas de la Combe Ferrière, la question tourne court : l’accès au mas semblant « clothing optional », je choisi de conserver ma tenue textile dans un premier temps.

Je donne du heurtoir sur la vieille porte en bois, sonne de la cloche. S’en suit un pas précipité et c’est le fils de Jur et Lisa qui m’accueille (en jogging…j’apprendrais plus tard qu’il n’est pas du tout attiré par le naturisme). Accueil très « cool » : il me remet un plan, m’explique brièvement l’organisation du camping et go ! Revenir vers 21h quand les parents seront là.

Me revoilà seul me dirigeant avec mon def aménagé vers l’entrée du camping. Une barrière faite de bric et de broc que j’ouvre (et referme) moi-même, et me voici dans l’enceinte. Je progresse vers les emplacements du bord des terrasses herbeuses qui offrent la plus belle vue. Une tente est installée sur la gauche. Je plante mon camp à deux emplacements d’eux : pas la peine de s’entasser, en ce début de saison on est…5 sur un camping de 35 emplacements !

La je n’hésite pas une seconde (genre : l’eau-est-fraiche-mais-je-plonge-on-verra-après) : les 3 nippes que je porte sur moi volent au fond du Def et….aglagla…le soleil est absent, et quelques gouttes de pluie viennent étoiler le parebrise. Rapide coup d’oeil au couple d’à coté : madame est habillée genre bivouac de montagne (ha ben oui…c’est un peu le cas, c’est vrai) et monsieur ne porte qu’un teeshirt. J’adopte la tenue de monsieur, car la T° est vraiment limite.

Finalement, en quelques minutes je me sens très à l’aise. Sans doute aussi parce que je n’ai qu’un seul voisin « visible » (et vice-versa donc), et qui se fout totalement de moi. Tant que je navigue dans le périmètre de mon emplacement, ça va…mais :

1- il va me falloir atteindre la borne électrique à 20m de mon emplacement (nu…gasp)

2- il va me falloir remonter au mas ce soir en traversant tout le camping…re-gasp.

Pour le premier point, j’y vais franco (genre : …ha oui, je l’ai déjà dit?). Ce faisant, je me retrouve à quelques mètres de la tente voisine. La dame relève la tête : grand sourire et « bonjour ! ». Nos dialogues en resterons là : je comprend vite qu’ils sont hollandais, comme tous les autres résidants du camping d’ailleurs.

Pour le 2e point : ben pareil. J’arrête de me poser des questions. Juste avant de sortir de l’enceinte du camping, j’enfile un short : il est demandé d’être habillé pour traverser la « route ». par la suite, chaque fois que j’irais au mas, je resterais habillé. Je dirais que c’est le seul point un peu tracassant du séjour : pas moyen d’oublier les fringues sauf à rester dans le camping.

21h00/21h30 donc, je rencontre Jur et Lisa : deux personnes formidables. De ces personnes qui vous communiquent avec les yeux et leur sourire la joie de vivre qui est la leur. Je retire de la globalité du séjour le sentiment d’avoir fait parti d’une famille pendant quelques jours.

L’ambiance du camping telle que je l’ai vécu fonctionne sur ce thème familial/amical, à tel point qu’on se retrouve presque naturellement à apporter sa pierre à l’entretien des sanitaires, ou pour aider à dresser une table prévue pour un groupe d’invités.

Les sanitaires…autre grand moment : la structure en tant que telle est très bien : propre. Pour les WC vous avez le choix entre « classiques » « turques », « urinoir », le tout pour adultes et enfants. Idem pour les douches : on a l’impression d’être dans la maison des 3 ours : des grandes douches (format hollandais j’imagine) des moyennes, des petites. Soit douches extérieurs (sans toit), baignées de soleil le matin, soit couvertes (mais toujours communes) et un cabinet de toilette « privé » (douche + lavabo) pour ceux ou celles qui on besoin de plus d’intimité. Ça fait un peu bizarre au début de se doucher (nu…ben oui…) en « plein air », avec une dame (nue aussi) qui fait la vaisselle à coté. Mais à chaque pas je suis un peu plus étonné (et satisfait) du « naturel » de tous.

Que faire à la Combe :

Bon ça y est, me balader dans le plus simple appareil sur le camping ne me pose plus aucun soucis. Mais il faut bien s’occuper un peu. Pas mal de randos sont faisable autour du camping (habillé!) : des circuits on été « construits » par Jur et Lisa, de différentes durées, et ils vous fournissent même des copies des cartes IGN nécessaires, avec une feuille d’explications (le tout à rendre une fois la ballade finie). J’ai donc fait un petit circuit de 2h / 2h30. Je l’avais déjà dit sur ce fofo : la randonnue me démange. Le fait est que j’aurais pu faire tout le circuit nu (excepté les parties « routes » et le lieu dit à traverser) car je n’ai rencontré personne. Je me suis d’ailleurs autorisé quelques passages nu (ma photo…désolé je suis pas un as des « selfies ») mais bien brefs : seul, c’est pas cool.

Une autre option bien sympa que j’ai pratiqué deux jours de suite : c’est la balade jusqu’aux ruisseaux : l’ensemble du circuit (1h à 1h30 AR) est situé sur les terres du mas. Donc toute la balade est naturiste. Mais attention : chaussures de marches (montantes) obligatoires. A faire nu, c’est très sympa, mais très « sport » : pas mal de passages en pleine forêt car « sentier » modifié, pierres glissantes, le tout dans une pente très prononcé (si…on s’en rend compte quand on remonte).

Mais arrivé au ruisseau : un havre de paix (1er ruisseau à 20mn environ, le 2e à 15-20mn de plus). Quelques belles baignoires où on peut se tremper (attention certains enfants peuvent ne pas avoir pied). J’y ai fait aussi un peu de canyoning (nu toujours) : très sympa. L’eau est fraîche, très fraîche ! Celui qui a peur d’avoir une réaction inadapté (quoique naturelle) à la vue d’une belle demoiselle trouvera vite là son remède : effet garanti !

La piscine : non chauffée me semble-t-il, mais vite en température quand il fait beau. Très agréable pour se rafraîchir. En haute- saison, elle doit être vite « pleine » car pas très grande. Un beau solarium sur dalles de lauzes ou plancher l’entoure : j’ai redécouvert le plaisir de lézarder.

J’ai noté une petite aire de jeux pour les enfants et un terrain de boules.

Le bar du mas offre une grande salle commune, et pas mal de docs sur la région (ainsi que les dernières revues naturistes).

Coté naturisme, mis à part la petite dame du couple voisin de mon emplacement (frileuse ? Naturiste « de loin » ? peu importe ça ne m’a pas gêné), la nudité était respectée à 100% (mais bon…nous n’étions que 8 résidants environ). Chose un peu surprenante : jamais je n’ai vu Jur ou Lisa en tenue de peau, ni leur fils de 15 ans (il « tourne » pourtant pas mal dans le camping en faisant un peu l’agent d’entretien…et y’a du boulot en début de saison!).

En conclusion, j’ai été SUPER-RAVI de cette première expérience. Outre une totale démystification du naturisme, j’ai pu rencontrer des gens formidables (Jur, Lisa et leur famille) et ai en plus découvert un secteur que je ne connaissais pas du tout : les Cévennes.

Je recommande chaudement ce camping très sympathique. Si vous cherchez un camping avec plein d’animations (je veux dire : de bruit, car des activités, en particulier pour les enfants, il y en a en saison), des équipements ultramodernes, et des teufs jusqu’à tard dans la nuit : passez votre chemin.

Par contre, si vous êtes à la recherche d’authenticité, de simplicité et de grand calme (plus un bruit dans le camping à partir de 9h00 : on laisse la place au chant du grand duc). Une vraie communion avec la nature ! (je précise cependant que mon séjour s’est déroulé du 29 mai au 1er Juin, donc hors saison, dans un camping quasi vide).

Prochaine étape : retrouver quelqu’un du fofo ou un petit groupe pour une expérience plus « conviviale » : seul, on s’ennuie un peu parfois.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

fredericdromois
fredericdromois (@fredericdromois)
5 années passé(e)s

Merci pour ton retour d’expérience :=!

Fred.

PhilE
Member
PhilE (@phile)
5 années passé(e)s

” (oui…on peut le dire là aussi : le meilleur moment est peut-être quand on monte l’escalier…lol!).”

On reconnait là l’historien, ou du moins le lettré: la citation est de Clemenceau.

Face à ton enthousiasme, peut-être que ta famille finira par suivre.
On te le souhaite.

Anonyme
Anonyme
5 années passé(e)s

Defnu nous propose un rêve et je suis simplement tombé dedans .

Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  ovh 500go