19 octobre 2021
La Guimorais plage, naturisme

A la plage de La Guimorais : « Je suis naturiste comme d’autres sont catholiques

Derrière les rochers qui séparent la grande plage des Chevrets à Saint-Coulomb (Ille-et-Vilaine), on ne bronze qu’en tenue d’Ève. Rencontre avec les naturistes de la Guimorais.

Mado et Patrick sont naturistes depuis les années soixante-dix à La Guimorais. Plus à l’est sur la côte d’Émeraude, une partie de la plage du Verger accueille aussi les naturistes, dont une population plus jeune. Vers les Côtes d’Armor, on trouve la plage de La Fourberie à Saint-Lunaire et deux plages à Erquy et Pléneuf-Val-André. (©Le Pays Malouin)

Sur le chemin au sommet de la dune surplombant la plage des Chevrets à Saint-Coulomb, près de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), les randonneurs ont l’air un peu perdus. Il y a en contrebas des centaines de corps nus entre les parasols multicolores. Chacun vaque à ces occupations de plage dans la plus complète décontraction. « Il vaut mieux savoir », prévient une connaisseuse en jetant un regard rieur à l’attention des touristes qui viennent de lui poser la question. 

Un état d’esprit, en connexion avec la nature et les autres

C’est un mode de vie qui ravit les épris de liberté. Randonnées et autres sports mais aussi inactivité au soleil, certains trouvent la vie plus pratique sans un centimètre de tissu sur le corps. Selon les estivants de la plage de La Guimorais, le naturisme est un état d’esprit, en connexion avec la nature et les autres.

La sensation de l’eau sur la peau

Avec sa vue, ses rochers, son terrain de volley, la plage de La Guimorais est très prisée. Les adeptes du naturisme se retrouvent ici depuis les années 70, à l’instar de Patrick qui y vient depuis plus de 45 ans. Comme beaucoup, il apprécie surtout la sensation de l’eau quand il se baigne :

« En maillot de bain, on a le slip mouillé. C’est mieux nu. Il m’arrive de mettre un maillot quand je me baigne avec mes enfants et je ne supporte pas. »

« Je suis naturiste comme d’autres sont catholiques »

Quant à Véro qui habite dans le département, elle vient quelques fois dans l’année pour se ressourcer. « L’avantage, c’est qu’on n’a pas de marque de bronzage », sourit-elle. Pour la première fois, sa fille l’accompagne. « Ma petite amie vient depuis longtemps, je me suis dit que je pouvais le faire aussi », explique Joanne pour qui c’est aussi une façon de se libérer. « Même si ça me fait un peu peur », confesse-t-elle.

À lire aussi

Les vacanciers semblent surtout apprécier le calme de ce lieu « magnifique » avec ses dunes sauvages et la pointe du Meinga comme horizon. Un couple s’installe tranquillement, en retirant un à un leurs vêtements. « Ici, il y a moins de bordel, c’est moins sale, les gens se respectent », explique Patrice qui vante les mérites de « se baigner à poil ». Cyril à ses côtés disserte :

« On est plus naturel et détendu. C’est l’Homme et la Nature, et l’Homme et l’Homme. C’est plus simple et plus sain ».

Tout autour, les gens sont très calmes. « Pas de bruit, de musique, de cris d’enfants… », s’enthousiasme Mado. « On est en accord avec les éléments, la nature et la mer », rajoute cette retraitée qui vit fièrement le naturisme depuis plus de quarante ans. « J’ai fait du naturisme dans tous les pays du monde. J’ai commencé à l’Île du Levant en 1977. Je suis naturiste comme d’autres sont catholiques », rit-elle. Son amie, qui a fait le chemin depuis l’Autriche, l’accompagne depuis 30 ans. « On vient tôt le matin avant le petit-déjeuner pour profiter de la lumière », avance-t-elle en décrivant l’ambiance paradisiaque du petit matin.

La liberté et l’égalité

Pour les estivants sur cette plage, le naturisme est avant tout une philosophie de vie. « Le naturisme prône le respect de chacun, de ses différences et de ses particularités. La nudité en commun permet d’accepter le corps avec ses qualités mais aussi ses défauts » peut-on lire sur le site de la Fédération française de naturisme (FFN). Beaucoup se rejoignent sur les raisons qui les ont poussées à franchir le pas : « le bien-être », « la liberté ». À commencer par la sensation de liberté au contact du vent et de l’eau. Un autre avantage selon eux : la nudité efface les différences et désinhibe. Entre petits et grands, gros et maigres, moches et beaux, noirs et blancs.

« Il n’y a pas de jugement, on ne se regarde pas. On s’en fout, on est comme on est. »

Si certains souhaitent encourager les zones mixtes entre les naturistes et les « textiles » ou « non-naturistes », la séparation est bien délimitée à La Guimorais. Des rochers au milieu de la plage des Chevrets isolent les deux camps. « Je respecte cette limite car je ne veux pas qu’on me prenne pour un pervers », avance par exemple Patrick. Les voisins habillés ne semblent pas non plus s’aventurer à l’est des Chevrets. « Quand on est importuné, c’est plutôt par d’autres naturistes un peu insistants », explique une femme. Ce qui est sûr, c’est que la plage est ce lieu de liberté naturel un peu caché que les naturistes ne semblent pas prêts d’abandonner.

Lucile Trihan Coignard  Par Rédaction Saint-Malo Publié le 26 Août 21 à 18:57 Le Pays Malouin Mon actu

source https://actu.fr/bretagne/saint-coulomb_35263/a-la-plage-de-la-guimorais-je-suis-naturiste-comme-d-autres-sont-catholiques_44415547.html

voir également forum https://www.vivrenu.com/forum-du-naturisme/revues-naturistes-journaux-presse-papier-ou-numerique/plage-de-la-guimorais-dans-le-pays-malouin/

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  ovh 500go