16 juin 2024
Consultation 60 par...
 

Consultation 60 parlementaires / Le jour d'après

122 Messages
16 Membres
0 Reactions
7,215 Vu
Jeff87
Messages: 711
Assidu
Premier message du sujet
(@jeff87)
Membre
Inscription: Il y a 14 ans

Une soixantaine de parlementaires a créé un collectif afin de réfléchir à ce que devra être notre monde d'après la crise sanitaires Coronavirus... C'est une démarche participative ouverte à toutes et tous. Alors j'y ai fait une proposition que j'ai intitulée : "Une société qui favorise, protège le naturisme et valorise sa philosophie" : https://lejourdapres.parlement-ouvert.fr/processes/lejourdapres/f/3/proposals/5909

Merci de vous inscrire très nombreux pour soutenir cette proposition. Je pense qu'il ne faut pas louper la moindre occasion de nous manifester. Plus il y aura de soutiens à cette proposition et plus il y aura de chances d'être entendu. (Sans oublier notre campagne de pétitions "La nudité c'est la Liberté !" qu'il faut continuer de valoriser)

Message édité par : Jeff87 / 12-04-2020 17:37

Message édité par : gilles / 13-04-2020 08:31

121 Réponses
Denis
Messages: 7739
Moderator
(@denis)
Membre
Inscription: Il y a 11 ans

Jeff, je tique tout de même sur l'antispécisme, tu vas beaucoup trop loin... :#
.

Répondre

Souscrire abonnement pour accès articles et vidéos du site vivrenu

Oulstol
Messages: 220
Assidu
(@oulstol)
Membre
Inscription: Il y a 6 ans

Trop de mélanges. Je comprends, mais trop de mélanges... Face à des parlementaires et pour un soutien des naturistes, il faut aller droit au but et sur un ou deux points précis. Effectivement "l'antispécisme" n'a pas lieu d'être mais également une partie du texte trop éloignée du naturisme même si le lien existe.
C'est juste un point de vue, l'initiative étant tout à fait louable.

Répondre
Jeff87
Messages: 711
Assidu
Premier message du sujet
(@jeff87)
Membre
Inscription: Il y a 14 ans
Posté par: @Denis

Jeff, je tique tout de même sur l'antispécisme, tu vas beaucoup trop loin... :#

Hello Denis, il faut en revenir aux sources philosophiques... que ce soit celles des gymnosophes de l'Antiquité, notre héritage du franciscanisme, et même de la renaissance du naturisme sous sa forme contemporaine, il y a toujours eu ce respect du monde animal. Et cela aux antipodes de la "conception créationniste" qui considérait l'animal comme un bien meuble dont l'humain pouvait jouir à sa guise... Cette conception ayant pour corollaire "que l'animal n'a pas d'âmes", qu'il n'a pas de sentiments, pas d'émotions, pas d'intelligence, pas de culture (la ça va réagir fort ;))

Certes, je sais bien que tous les naturistes ne sont pas antispecistes (malheureusement), ou n'en ont pas conscience, de même qu'ils ne sont pas tous végétariens (loin s'en faut)... et je dis cela sans aucun jugement. Mais il n'en reste pas moins que c'est bel et bien dans notre ADN philosophiques. 😀

Répondre

Achetez via amazon, gratuit pour vous et entre 2% et 4% pour le site

jfreeman
Messages: 4373
VIP
(@jfreeman)
Membre
Inscription: Il y a 19 ans
Posté par: @Denis

Jeff, je tique tout de même sur l'antispécisme, tu vas beaucoup trop loin... :#

:# Je n'aime pas ce mot "antispécisme". Il est "anti" et donc rayonne d'une connotation "négative".
Mais si j'ai bien compris, il s'agit de considérer que tous les êtres vivants ont droit au "respect" ?
Et ça c'est bien, me semble-t-il, dans la définition du naturisme et donc pas vraiment "excessif".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antisp%C3%A9cisme

Répondre
Jeff87
Messages: 711
Assidu
Premier message du sujet
(@jeff87)
Membre
Inscription: Il y a 14 ans

Petit complément pour la réflexion de toutes et tous : http://www.afaas-schweitzer.org/site/fondements-philosophiques-protection-animaux.html?idArt=34

Association Française des Amis d'Albert Schweitzer
Fondements philosophiques
La considération pour la vie animale, le souci de ne pas faire souffrir les animaux, de les épargner et de les protéger apparaissent (dans le texte et la vie de Schweitzer) comme une application immédiate du principe éthique du respect pour la vie. En effet, tout doit se conclure pour chacun de cette réalité première: que chacun est vie parmi la vie, jeté à même la vie au milieu d'une infinité de vies. L'être humain qui parle et qui s'explique de cette façon est saisi là dans sa nudité originelle d'être vivant, d'être-de-la-vie, avant d'être considéré comme "roseau pensant" ou sujet parlant ou encore être-de-la-culture, homo sapiens et homo faber apte à fabriquer des outils et à transmettre ses techniques. Toutes ces déterminations ont leur valeur et sont essentielles pour l'anthropologie, la connaissance que l'homme peut avoir de lui-même, mais elles sont secondes par rapport à la réalité physique - et métaphysique - primordiale de son existence d'être vivant qui veut vivre...
De la conscience de cette réalité, qu'est l'appartenance et la participation des humains à la vie, découle - logiquement - la conscience d'une égalité entre toutes les "créatures" en tant que créatures, en tant que provenant toutes d'une même mystérieuse, insondable origine ou, dit autrement: en tant que rien provenant de Rien. De cette égalité, d'origine et de sort final, de sens ou d'insignifiance, c'est comme on voudra s'exprimer, résulte, peut résulter, et soit dit par métaphore, la conscience d'une fraternité: "animaux et plantes, nos frères, nos soeurs". Schweitzer avait été très tôt émerveillé par la pensée de François d'Assise et il expliquera plusieurs fois que ce que celui-ci avait annoncé sur un mode poétique et comme une perspective du royaume des cieux, lui l'énonçait sur un mode philosophique, dans l'éthique et pour une pratique, sinon même une politique.

Répondre

Vente de videos vivrenu-tv, WNBR randonues

Denis
Messages: 7739
Moderator
(@denis)
Membre
Inscription: Il y a 11 ans
Posté par: @jfreeman

Posté par: @Denis

Jeff, je tique tout de même sur l'antispécisme, tu vas beaucoup trop loin... :#

:# Je n'aime pas ce mot "antispécisme". Il est "anti" et donc rayonne d'une connotation "négative".
Mais si j'ai bien compris, il s'agit de considérer que tous les êtres vivants ont droit au "respect" ?
Et ça c'est bien, me semble-t-il, dans la définition du naturisme et donc pas vraiment "excessif".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antisp%C3%A9cisme

Quelques liens:

https://reporterre.net/Quand-l-animal-devient-un-nouveau-messie-Les-dangers-de-l-antispecisme

https://www.marianne.net/debattons/entretiens/l-antispecisme-et-le-veganisme-relevent-largement-d-une-pensee-religieuse

https://www.lepoint.fr/societe/l-antispecisme-est-a-l-ecologie-ce-que-l-integrisme-est-a-la-religion-05-06-2019-2316983_23.php

AU nom du respect animal, tu dois non seulement arrêter de manger de la viande (à la rigueur je peux comprendre cela) mais aussi des oeufs, du fromage, du poisson.

Bon, c'est pas tout ça, il faut que j'aille enfourner ce beau turbot... Bon appétit !
.

Répondre
Messages: 107
Assidu
(@desinscrit84)
Membre
Inscription: Il y a 9 ans
Posté par: @Denis

AU nom du respect animal, tu dois non seulement arrêter de manger de la viande (à la rigueur je peux comprendre cela) mais aussi des oeufs, du fromage, du poisson.

Il y a là une chose qui m'échappe : comment on peut trouver compréhensible de ne pas manger de la viande, mais pas de ne pas manger du poisson. Les poissons sont des animaux, je ne vois pas pourquoi il faudrait différencier leur chair de celle des animaux terrestres.

Je précise que je ne suis pas végétarien, j'ai seulement réduit ma consommation de viande pour des raisons essentiellement diététiques et écologiques (pollution des élevages).

Répondre

En savoir plus sur le Site de Rencontres entre naturistes

jean-mi77
Messages: 4122
Confirmé
(@jean-mi77)
Membre
Inscription: Il y a 13 ans
Posté par: @Denis

Jeff, je tique tout de même sur l'antispécisme, tu vas beaucoup trop loin... :#

J'ai lu attentivement la proposition de Jeff. Je l'ai relue deux fois. Je n'ai rien trouvé sur l'antispécisme. Où as-tu vu ça, Denis ?

Telle qu'elle est écrite, cette proposition me convient, et je serais éventuellement prêt à la signer si j'obtiens les éclaircissements nécessaires. Je ne suis pas antispéciste. L'espèce humaine se différencie des autres espèces animales, par bien des aspects. Je mange de la viande et du poisson, car la moitié des espèces animales dans la nature mangent l'autre moitié.

Si l'on veut faire aboutir une revendication, il ne faut surtout pas être jusqu'au-boutiste. Le naturisme est pour certains une philosophie. Les naturistes ne sont pas pour autant des philosophes. Et, d'ailleurs, un philosophe peut manger de la viande.

Contentons-nous donc de réclamer l'acceptation légale de la visibilité naturiste. Joignons-nous à ceux qui souhaitent une planète plus vivable, où la biodiversité est garantie. La pandémie actuelle est due au fait que les animaux ont de moins en moins de place pour vivre, à cause du déboisement, de l'étalement urbain, du grignotage de leurs écosystèmes, et donc entrent dans les villes. Là c'est un combat qu'il faut mener.

Répondre
Messages: 1652
Assidu
(@europ-hom)
Membre
Inscription: Il y a 18 ans
Posté par: @zanshin

Posté par: @Denis

AU nom du respect animal, tu dois non seulement arrêter de manger de la viande (à la rigueur je peux comprendre cela) mais aussi des oeufs, du fromage, du poisson.

Il y a là une chose qui m'échappe : comment on peut trouver compréhensible de ne pas manger de la viande, mais pas de ne pas manger du poisson. Les poissons sont des animaux, je ne vois pas pourquoi il faudrait différencier leur chair de celle des animaux terrestres.

Je conçois qu'on différencie lait et oeufs d'une part, viande et poisson de l'autre, car les premiers sont des aliments par nature, et n'atteignent pas à la vie de l'animal. Ils sont peut-être exploités dans de nombreux cas, mais c'est tout de même différent.

Entre poisson et viande, je crois que c'est un résidu des règles d'abstinence du christianisme, le poisson étant (considéré comme) un aliment moins riche, et donc plus adapté à un besoin de pénitence.

Répondre

Filmé en 2010 lors de la plus belle des wnbr de brighton en HD le film sort fin septembre 2022

Denis
Messages: 7739
Moderator
(@denis)
Membre
Inscription: Il y a 11 ans
Posté par: @zanshin

Posté par: @Denis

AU nom du respect animal, tu dois non seulement arrêter de manger de la viande (à la rigueur je peux comprendre cela) mais aussi des oeufs, du fromage, du poisson.

Il y a là une chose qui m'échappe : comment on peut trouver compréhensible de ne pas manger de la viande, mais pas de ne pas manger du poisson. Les poissons sont des animaux, je ne vois pas pourquoi il faudrait différencier leur chair de celle des animaux terrestres.

Je précise que je ne suis pas végétarien, j'ai seulement réduit ma consommation de viande pour des raisons essentiellement diététiques et écologiques (pollution des élevages). 

Justement, parce qu'il y a un hiérarchie entre les animaux: j'adore le boeuf, une côte ou une hampe, c'est proprement divin, mais en face d'une bête paisible dans un champ le sentiment qui domine est la bienveillance, voire l'affection au fil du temps car en effet chaque individu est différent. Je ne me vois pas tuer cet animal moi-même, et à moins d'être sur le point de mourir de faim, je m'arrangerais pour faire autrement.

En revanche, je me suis offert une douzaine d'huîtres cette semaine et je n'ai aucun scrupule à les ouvrir, en pestant parfois parce que certaines sont récalcitrantes et semblent déterminées à contrarier mon plan de les occire, et pire, une fois ouvertes je les gobe vivantes avec délice (et un filet de citron). 😉

Donc oui, je suis spéciste, ou plus exactement "anti-antispéciste" par ce que l'antispécisme est dangereux, c'est une dérive possible, c'est la porte ouverte à tous les excès. Si on pousse le raisonnement à l'extrême, sous couvert de respect de la nature, on arrive à une logique de destruction: du végétarisme on passe au véganisme, à l'antispécisme pour finir par la disparition des animaux, en tout cas des animaux dits "domestiques". Je pense que très peu d'adeptes de cette "religion" ont la lucidité d'admettre cette échéance.

Et qu'a-t-on à gagner au plan philosophique: on est parti de l'humanisme de la renaissance (inspiré par les anciens) qui plaçait l'Homme au-dessus de tout, à une philosophie qui tend vers "tout se vaut", donc finalement plus rien n'a d'importance.

Mais attention: je ne dis pas que la prise en compte du bien-être animal n'est pas indispensable, cette évolution s'est faite au cours du XXème siècle et il n'est pas question de revenir dessus. Mais gare aux intégristes.

Message édité par : Denis / 13-04-2020 11:03

Répondre
Denis
Messages: 7739
Moderator
(@denis)
Membre
Inscription: Il y a 11 ans
Posté par: @jean-mi77

J'ai lu attentivement la proposition de Jeff. Je l'ai relue deux fois. Je n'ai rien trouvé sur l'antispécisme. Où as-tu vu ça, Denis ?

Je cite:

"Elles sont aussi celles d'amitiés, de simplicité, d'humilité, de modération, d'équilibre, d'harmonie, de pacifisme, de vérité, de sincérité et d'innocence, de joies et de bonheurs simples, d'éco-citoyenneté et d'antispécisme."

On pourrait remplacer par exemple par "respect du vivant" ou encore "respect de la nature", cette dernière formulation ayant ma préférence car c'est plus général.
.

Répondre

Souscrire abonnement pour accès articles et vidéos du site vivrenu

Page 1 / 11
Partager :
Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  o2switch