27 juillet 2021

marcher pieds nus

Page 2 / 3

DanielH
Messages: 63
Assidu
Premier message du sujet
(@danielh)
Membre
Inscription: Il y a 8 mois

Je crois mais je ne suis pas certain que l'expression est "no shirt, no shoes, no service" pas de chemise pas de chaussures pas de service. C'est a dire que c'est une ségrégation sur l'habit, ségrégation acceptable que dans l'Amérique de Trump. 

Bonne nuit   

Répondre
3 Réponses
PhilE
Confirmé
(@phile)
Inscription: Il y a 14 ans

Membre
Messages: 12287

@danielh Le mot ségrégation est impropre. Un noir n'a pas choisi d'être noir, mais celui qui est pieds nus peut mettre des tongues et un short (on a le droit d'être en short) et une chemise (shirt) ou un polo à 1€, et ça passe. C'est un comportement qui est interdit, mais pas telle ou telle catégorie d'individus.

 

Répondre
Europ-Hom
(@europ-hom)
Inscription: Il y a 15 ans

Membre
Messages: 1435

@phile Le mot "ségrégation" a été utilisé en tant que "raciale" depuis des lustres, n'allons pas remettre cela en question. J'avais d'abord écrit "Utilisons alors 'discrimination' lorsqu'il s'agit de comportements ou d'autres choix", mais en fait on fait aussi de la discrimination dans d'autres cas où il ne s'agit pas d'un choix: femmes, hommes, jeunes, vieux. En face de choix, on peut peut-être parler d'"intolérance".

Mais souvent, ces temps-ci, on cache une ségrégation (donc un certain racisme) derrière une intolérance, voire une intolérance derrière un "républicanisme": on n'admet pas un comportement, certes de choix, mais habituel d'une certaine "origine ethnique" alors qu'on poursuit un objectif de type raciste. 

C'est le cas du NoS,NoS,Nos, qui est un prétexte rejet du "non-caucasien" (oh, le vilain mot, il ne mérite pas une majuscule).

Répondre
PhilE
Confirmé
(@phile)
Inscription: Il y a 14 ans

Membre
Messages: 12287

@europ-hom Pas trop d'accord.

Le mot caucasien me fait sourire, parce que dans ces définitions américaines, les Espagnols ne sont pas hispaniques (ils sont caucasiens; les Chiliens et les Argentins, les Uruguayens et Paraguayens non plus ne sont pas hispaniques), et les Georgiens, les Tchétchènes, les Abkhazes, les Azerbaïdjanais, les Ouzbecks etc., ils ne sont pas caucasiens, alors qu'ils habitent les montagnes du Caucase! Je ne sais pas où ils sont allés trouver ce mot de "caucasien" pour décrire en fait les Européens.

Sur le rejet: le rejet ne vient pas de leurs origines, mais de leur comportement.
Les islamistes ne sont pas rejetés parce qu'ils sont non-européens, mais pour leurs pratiques et conceptions rétrogrades. Les Vietnamiens, les Chinois etc. sont bien plus éloignés racialement et géographiquement, mais ils ne suscitent pas de rejet parce qu'ils n'ont pas des moeurs rétrogrades. Dans la Cité Universitaire de ma ville, il y avait eu un groupe de gens qui, sans que personne ne le leur ait demandé quoi que ce soit, envoyaient aux parents un rapport sur ce que faisait leur fille. "Cette semaine, votre fille est allée au cinéma mardi, mercredi elle a déjeuné avec un homme au resto U etc.", sans parler du "elle n'a pas dormi dans sa chambre le jeudi" ou "un homme est venu dans sa chambre mercredi". De même, les tenues qu'elles portaient étaient décrites précisément Et ce n'était pas les Chinoises ou les Allemandes qui étaient ainsi fliquées pour voir si elles menaient une "vie respectable".

Quand on est à Gare du Nord, on voit des filles voilées dans le train, mais qui enlèvent le voile une fois descendues du train. Alors, pourquoi se voilent-elles? Pour qu'on leur fiche la paix, parce que dans les cités, une fille non-voilée, c'est une (censuré).

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit: évidemment, le racisme existe. Mais c'est surtout le comportement de certains qui génère ce racisme, et qui conduit les imbéciles à attribuer à leur "race" des comportements qui ne relèvent en rien de la race, mais de la religion.

 

Répondre
Billymill
Messages: 52
Assidu
(@billymill)
Membre
Inscription: Il y a 3 mois

Assez dit - bonne nuit l'Amérique !

Répondre
Clochette57
Messages: 65
Assidu
(@clochette57)
Membre
Inscription: Il y a 2 mois

Je vous ai lu avec attention et je vous rejoins totalement sur la sensation de marcher pieds nus sur l'herbe ou même en forêt. Moi qui suis une grande marcheuse, je le fais assez souvent. Tout en restant habillée car ici la randonue, ça n'existe pas Unamused  

Cela dit il y a un gros gros inconvénient, les tiques Rabid  

Répondre
1 Répondre
xylophone0
(@xylophone0)
Inscription: Il y a 2 mois

Membre
Messages: 15

@clochette57  Bonjour 😀 

J'ai randonné ce matin de 7h à 12h30, 23 Km de marche, bon j'avais des chaussures de marche, j'étais sur le sentier macadamisé « La Loire à vélo » alors évidemment les pieds nus, ce n'était possible.

 

Mais c'est vrai que dans ma région, il existe des portions d'endroits sablonneux où l'été je peux marcher pieds nus. Il s'agit de certains endroits des lits majeurs de la Loire ou du Cosson et c'est très agréable de se détendre et d'éprouver cette sensation de liberté. 😋 

 

Mais c'est un peu comme une randonue où l'on croise des textiles : le sol est entièrement sablonneux, j'enlève les chaussures, il ne l'est plus, je les remets !

 

Les tiques, je suis d'accord, c'est l'horreur et l'angoisse du randonneur ou de la randonneuse. 

 

 

Si j'avais un marteau, j'en frapperais l'image de la tique, c'est dire !

 

 

 

Répondre
Clochette57
Messages: 65
Assidu
(@clochette57)
Membre
Inscription: Il y a 2 mois

@xylophone0 oui j'ai souvent la meme impression que toi Smile

j'ai la peau des pieds assez fine alors j'ai vite mal si je marche sur un sol difficile. Et souvent j'enleve les chaussures et je retombe sur un sol pas cool LoL  
Mais pres de chez moi je connais bien certains sentier donc j'arrive a anticiper le changement. En foret sur les couches de feuilles mortes ou la terre humide voir boueuse c'est une sensation vraiment agreable.

Mais en rentrant inspection obligatoire Question  

Je n'ai aucunement peur des petites bebettes, araignées, fourmis, cloportes, etc... en marchant pieds nu ca m'arrive souvent que certaines viennent se balader sur mes pieds/chevilles/jambes mais les tiques par contre ... Sad  

Répondre
jean-mi77
Messages: 2801
Confirmé
(@jean-mi77)
Membre
Inscription: Il y a 10 ans

En fait, pieds nus ou pas, c'est une question d'habitude. Dans les pays d'Afrique qui nous donnent des champions de marathon et autres 5.000 ou 10.000 mètres, beaucoup, enfants, étaient pieds nus, et allaient à l'école, quand il y en avait une, en courant sur des kilomètres. La corne s'épaissit ainsi suffisamment pour protéger la plante du pied de toute agression par gravillons, épines, etc. Je me souviens qu'aux Jeux olympiques une athlète (je ne me rappelle plus son nom) courait pieds nus.

 

Nous autres supposés civilisés, nous protégeons nos ripatons par des chaussures, des bottes, des chaussettes, des pantoufles, etc. En plus, nous menons pour la plupart une vie sédentaire. Le pied s'amollit et se fragilise. Sur les gravillons il souffre. Il faut s'endurcir, marcher pieds nus de temps en temps, même sur un terrain peu hospitalier. Le pied deviendra ainsi de plus en plus résistant aux micro-agressions du sol.

Répondre
Haraak
Messages: 28
Nouveau
(@haraak)
Membre
Inscription: Il y a 4 ans

Marcher pieds nus sur les sentiers un peu humide en forêt quand il fait chaud est un pur plaisir. Depuis 2009 que je fais mes balades en pagne et pieds nus, je n'ai pas vraiment l'impression que mes pieds se sont endurcis. J'ai toujours un peu de mal avec les sentiers en petits cailloux, mais ce que je déteste le plus, en automne, ce sont les petites cosses qui piquent. Ouch!!!

  

Répondre
2 Réponses
Nudus Simplex
Nouveau
(@nudus-simplex)
Inscription: Il y a 3 mois

Membre
Messages: 21

@haraak Entre pieds nus ou avec des chaussures, il existe des intermédiaires. Des spécialistes de la course se sont interrogés sur l’utilité des chaussures et, surtout, sur les mauvaises habitudes qu’elles donnent et les blessures qu’elles provoquent, en particulier lors des courses longues. Les Tarahumara du Mexique courent à tout âge et sur de très longues distances avec des sandales très simples (on trouvera par exemple sur

un reportage assez nombriliste mais qui présente l’intérêt d’être sous-titré en français). Dans cet esprit, il existe des chaussures “minimalistes” qui se contentent de protéger le pied des coupures et des piqûres sans en changer la position et en préservant les sensations tactiles du sol. Mais elles ne sont pas très rentables pour les fabricants, comparées aux chaussures de course “super luxe” qui se vendent si bien… et, en plus, elles ne sont pas vraiment bon marché.

Répondre
Haraak
Nouveau
(@haraak)
Inscription: Il y a 4 ans

Membre
Messages: 28

@nudus-simplex Oui je connais les chaussures minimalistes mais je n'ai jamais essayé. Sinon, quand je fais mes randonnées en pagne, je ne me trouve pas très esthétique en mettant des chaussures. Il y a quelques années je m'étais fabriqué des sandales rudimentaires avec des chutes de cuir. Elles sont bien dans le style de mes pagnes mais quand je n'ai pas besoin de les porter aux pieds, je dois les tenir en mains puisque je n'ai pas de sac pour les y ranger. Donc c'est plus embêtant qu'autre chose. 
Bon après les petits cailloux ne sont pas mortels. Alors vive les pieds nus.

Répondre
Nudus Simplex
Messages: 21
Nouveau
(@nudus-simplex)
Membre
Inscription: Il y a 3 mois

Les bogues des châtaignes sont en effet très désagréables mais ont l’avantage de bien se voir — donc de pouvoir en partie être évitées — et, surtout, de se contenter de piquer. En revanche, les jeunes ronces bien sadiques se font un malin plaisir de rester incrustées dans la plante des pieds et sont si petites qu’avec les meilleurs tire-épines ou pinces à épiler il est quasiment impossible de les retirer. Heureusement, le corps a ses propres défenses et les fait disparaître en quelques jours… mais il faut pendant ce temps supporter les petites douleurs quand le pied, prenant certains appuis, presse sur l’épine incrustée.
Je crains fort qu’il ne faille être pieds nus pendant plusieurs semaines pour développer un “cuir” suffisamment résistant pour ne plus sentir ces agressions. J’ai connu un adepte du “barefooting” qui circulait en permanence pieds nus en ville, à la surprise de beaucoup de gens. Je ne sais ce qui est le plus risqué entre la pollution urbaine (y compris les morceaux de verre ou petits cailloux acérés) et les végétaux “agressifs” pour les pieds que l’on rencontre en forêt… J’aurais tendance à redouter plus les premiers que les seconds !

Répondre
Clochette57
Messages: 65
Assidu
(@clochette57)
Membre
Inscription: Il y a 2 mois

@Haraak je suis tout à fait sur la même longueur d'onde que toi. Le sol humide de la foret, les flaques d'eau, les zones un peu boueuses, procurent de bien belles sensations lorsqu'elles sont foulées pieds nus. Et effectivement il faut rester attentive aux petits obstacles semés par la nature.

La flore principalement oui, car je n'ai jamais eu de problèmes avec les petites bêtes (à part les tiques comme dit plus haut), jamais de piqures d'araignées ou fourmis par exemple. Pourtant j'en ai eu plus d'une fois qui ont testé ce terrain de jeu que sont les jambes et les pieds, surtout lorsqu'on s'arrête. En revanche les ronces et les fruits secs sont beaucoup plus douloureux oui mais plutôt rares sur les sentiers. Et lorsque je marche hors des sentiers, sur les feuilles mortes, je fais très attention de là où je mets les pieds.

@nudus-simplex je marche pieds nus depuis longtemps, chez moi tout le temps et en randonnées souvent, mais je n'ai jamais vraiment eu la peau des pieds qui s'est épaissie, et marcher sur des sols pierreux est toujours aussi douloureux :/ J'imagine qu'il faut pratiquer encore plus pour que le corps s'adapte.

Répondre
2 Réponses
Haraak
Nouveau
(@haraak)
Inscription: Il y a 4 ans

Membre
Messages: 28

@clochette57 Pareil, aucune crainte concernant les petites bébêtes, et aucune morsure de tiques pour le moment (pourvu que ça dure). Après, il ne faut pas "psychoter" sur les tiques. Elles ne sont pas toutes infectées et si elles le sont et qu'elles mordent, elles n'injectent pas forcément la bactérie. (Enfin c'est ce que j'ai lu dans un article scientifique.) Mais par précaution j'ai toujours un tire-tique dans ma sacoche et je pulvérise toujours un répulsif sur mes jambes.
Sinon cet après midi, je me suis fait une balade de 14km53 en forêt, toujours un vrai bonheur.

Répondre
Clochette57
Assidu
(@clochette57)
Inscription: Il y a 2 mois

Membre
Messages: 65

@haraak 14km pieds nus ! jamais fait autant, enfin pas pieds nus tout du long.

Par contre, je ne sais pas si on peut ici sur le forum, mais si tu peux me donner la marque de ton répulsif ca m'interesse. Ceux que j'ai essayé n'ont pas très bien marché (ou en MP si les marques sont interdite sur le forum)

Répondre
loutre_27
Messages: 1959
Confirmé
(@loutre_27)
Membre
Inscription: Il y a 16 ans

L'endroit de prédilection pour les tiques: les fougères! Du coup, j'évite soigneusement certaines allées peu passantes.

Mais on en trouve aussi dans les hautes herbes et les haies de thuyas.

Pieds nus n'est pas forcément un problème avec ces bébêtes, l'autre jour, j'en ai trouvé 3 dans une chaussette. Et rien ailleurs!

Répondre
chrisnat33
Messages: 355
Assidu
(@chrisnat33)
Membre
Inscription: Il y a 13 ans

Pourquoi c'est sale de marcher pieds nus au supermarché ou dans la rue ?

Mais tout simplement parce que ces sols sont d'une saleté répugnante. On doit y trouver tous les résidus de la terre (saleté naturelle bien sûr, crachats, maladies, excréments, urine, champignons, verrues, putréfactions microscopiques en tous genres etc...). Tout ceci va s'infiltrer dans les micros fissures des pieds nus et même un lavage énergique ne pourra les en chasser. 

Alors, c'est l'importation assurée à la maison de tout ce microcosme et, hummm, dans le lit et les draps.

Bref, vive les chaussures dans les lieux publics, sauf à la plage bien sûr, qui est, elle aussi, soit dit en passant, un vrai nid à microbes hormis là où le sable est régulièrement lavé par les marées.

Au fait, vous êtes vous déjà demandé où pissent les milliers de gens qui sont sur une plage ? Il y a bien, parfois, rarement même, un WC public. Mais au bout de quelques heures, une envie pressante doit tenailler chacun et chacune, non ? Alors, quelques personnes vont dans les dunes. Mais les autres ? Je vous laisse réfléchir. Dans quoi vous baignez-vous ? Oui, l'eau se renouvelle, bien sûr...Ne buvez pas la tasse !

Répondre
3 Réponses
jean-mi77
Confirmé
(@jean-mi77)
Inscription: Il y a 10 ans

Membre
Messages: 2801

@chrisnat33 Considérations assez parano. A ce moment-là on ne fait plus rien du tout. Nous portons en nous les protections nécessaires, les anticorps, nous sommes mithridatisés dès avant la naissance par la mère d'abord, puis par les contacts conscients ou inconscients avec nos semblables, avec les animaux, avec la nature.

 

Au fait, l'intérieur d'une chaussure est-il vraiment sain ? Quant à l'urine, c'est un milieu stérile.

Répondre
Billymill
Assidu
(@billymill)
Inscription: Il y a 3 mois

Membre
Messages: 52

@jean-mi77

Je suis d'accord avec vos commentaires sur la marche dans la rue ou le supermarché.

Mais je pense que nager dans la mer est très différent. L'océan est assez grand pour diluer toute "contribution" des nageurs, et l'eau est déjà trop salée pour être bue, vous ne devriez donc pas boire dans cette tasse pour commencer.

Répondre
jean-mi77
Confirmé
(@jean-mi77)
Inscription: Il y a 10 ans

Membre
Messages: 2801

@billymill Nous sommes d'accord.

Répondre
chrisnat33
Messages: 355
Assidu
(@chrisnat33)
Membre
Inscription: Il y a 13 ans

L'urine est stérile, certes. Pourtant, je connais quelqu'un qui a attrapé des vers sous cutanés dans les pieds après avoir marché dans de l'urine de rat contaminé. Non, ce n'était peut être pas en marchant dedans, d'accord. Alors, d'où venaient ces vers ? Puisque le sol est si propre et stérile et que nous sommes armés contre tout...

Pour ce qui est de l'eau de mer salée et donc autonettoyante apparemment, je n'ai aucune envie de la boire, pour son goût d'abord et pour ce qu'elle peut contenir. La boire est un bien grand mot. Il arrive qu'on en ingurgite par maladresse, notamment à l'océan, très agité. Notons que les poissons sont très contaminés par les métaux lourds et que nous ne sommes pas armés contre ceux-ci, qui s'accumulent dans notre corps. Donc, la mer n'est pas stérile ou inoffensive. Hélas.

Bref, il y a des précautions à prendre dans tous les domaines, y compris nos pieds nus.

Répondre
johnkean111
Messages: 8
Nouveau
(@johnkean111)
Membre
Inscription: Il y a 6 ans

Le fait de marcher pieds nu donne une extra dimension en ce qui concerne la connexion avec la terre  

Répondre
1 Répondre
Clochette57
Assidu
(@clochette57)
Inscription: Il y a 2 mois

Membre
Messages: 65

@johnkean111 tout à fait d'accord avec toi !

Répondre
Page 2 / 3
Partager :
Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  ovh 500go