16 juillet 2024
Pourquoi la nudité ...
 

Pourquoi la nudité nous met-elle si mal à l'aise et comment s'en libérer? (Gael)

9 Messages
7 Membres
2 Reactions
885 Vu
PhilE
Messages: 14618
Confirmé Parrainé
Premier message du sujet
(@phile)
Membre
Inscription: Il y a 17 ans

https://www.gael.be/bien-etre/psycho/pourquoi-la-nudite-nous-met-elle-si-mal-a-laise-et-comment-sen-liberer/

  

Pourquoi la nudité nous met-elle si mal à l’aise et comment s’en libérer?

Notre embarras quand nous nous déshabillons tient à des représentations faussées de ce à quoi devrait ressembler un corps. Ceux qui ont appris à l’aimer tel qu’il est nous racontent comment ils en sont venus à le regarder autrement.

Témoignage: les spas nudistes les ont aidé à zapper leurs complexes!

Quel que soit le niveau de confiance en soi, se déshabiller s’accompagne souvent d’un sentiment d’insécurité. Même si tout le monde ne souffre pas de gymnophobie (une peur intense de la nudité), il reste difficile de montrer son corps nu.

Tabou ou pas?

Pourtant, la honte n’est pas innée, comme le prouvent tous les petits enfants qui déambulent les fesses à l’air sans se soucier du reste du monde. Mais tout change à la puberté. Nous devenons plus conscients de notre corps et nous commençons à vouloir le protéger. Le Pr D. Fessler, de l’Université de Californie, psychologue, a mené des recherches sur la nudité et est arrivé à la conclusion que la honte est une émotion qui nous maintient dans le rang. Nous avons appris au cours de l’évolution qu’un corps nu envoie des signaux sexuels et que cela menace l’environnement sécurisé dans lequel les couples se reproduisent. Au cours de l’histoire, il y a eu cependant plusieurs vagues durant lesquelles la nudité a été plus ou moins acceptée.

Le cauchemar d’Isabel

Pour certains, devoir se mettre nu devant d’autres personnes sera toujours un cauchemar. Isabel Cambré (39 ans) a dû apprendre à regarder son corps avec plus d’amour et de bienveillance. Durant toute sa vie, elle s’est battue contre l’image négative qu’elle se faisait d’elle-même. Après avoir passé des années à se scruter devant le miroir et essayé une centaine de régimes, elle a finalement appris à s’accepter telle qu’elle est. Aujourd’hui, elle est même devenue coach et aide les femmes qui ont développé une image négative de leur corps.

« La plupart des femmes sont autodestructrices et se concentrent sur les zones qu’elles estiment problématiques. Nous ne regardons que ce que nous voulons changer, et non la beauté qui est déjà là. Il faut retravailler ces pensées »

« Je partage mon processus et le chemin que j’ai parcouru. L’un des plus grands enseignements que j’ai reçus est que vous devez regarder votre corps avec amour. C’est grâce à lui que vous vivez. Si vous aimez votre corps et lui donnez ce dont il a besoin, vous commencerez automatiquement à faire d’autres choix. La première barrière que vous devez franchir est celle de vos a priori. La plupart des femmes sont autodestructrices et se concentrent sur les zones qu’elles estiment problématiques. Nous ne regardons que ce que nous voulons changer, et non la beauté qui est déjà là. Il faut retravailler ces pensées. Si vous croyez en quelque chose, vous allez agir en conséquence. Ma mission est accomplie lorsque les femmes réalisent que les personnes minces ont, elles aussi, des mauvais jours. Vous n’avez pas besoin d’être svelte ou d’avoir le visage d’une star de cinéma pour recevoir des compliments de votre entourage. Les gens aiment être en compagnie d’une personne positive qui se sent bien dans sa peau et cela n’a rien à voir avec la taille que l’on fait. »

Et le sexe dans tout ça?

Autre obstacle de taille : le s-e-x-e. Souvenez-vous des premiers rendez-vous. La maladresse avec laquelle on se déshabille pour la première fois. Les rougissements qui colorent notre visage quand on voit une nouvelle paire d’yeux parcourir notre corps nu pendant qu’on tente de rentrer le ventre. Heureusement, cette peur disparaît généralement quand on apprend à mieux se connaître, mais, pour certains, elle ne les quitte jamais. Par honte de leur corps, elles ne font l’amour que dans le noir, c’est dommage. D’après Nathalie Jacquemyn, sexologue et psychothérapeute, on se fait souvent une certaine image des relations et de la sexualité, la société nous pousse à placer la barre très haut et à avoir énormément d’attentes vis-à-vis de notre corps : « Le fait que nous nous soyons forgé une image très irréaliste de ce à quoi les corps devraient ressembler à cause des réseaux sociaux et du porno n’aide pas. C’est le premier point que j’aborde lorsque quelqu’un vient me voir pour une thérapie. »

Comment retrouver un peu de sérénité?

Pour (re)tomber amoureuse de son corps, l’experte préconise un exercice. « Nous nous concentrons sur la façon dont votre corps se sent. Comment fonctionne-t-il ? Comment pouvez-vous vous en occuper ? Il existe un exercice de pleine conscience que j’enseigne souvent à mes patientes. Se caresser en toute conscience aussi lentement que possible. Quelles sensations cela vous procure ? Quelles sont les pensées qui vous viennent à l’esprit à cet instant ? La masturbation peut aider, car de cette façon, vous apprenez à (re)faire connaissance avec votre corps. Une personne excitée est beaucoup plus dans l’instant présent, ressent davantage ses émotions et est plus en contact avec son corps. La question “De quoi ai-je l’air ?” passe alors au second plan. »

« Je conseille aussi de vous rendre dans des bains publics afin d’y voir de vrais corps. En ayant une image plus réaliste de ce à quoi doit ressembler un corps, vous serez moins dure envers vous-même. J’essaie également de faire comprendre à mes patientes qu’il faut accepter de manquer d’assurance, c’est totalement normal. Tout le monde y est confronté à un moment ou un autre. Vous ne devez pas toujours déborder de confiance en vous, vous n’avez pas à aimer votre corps tous les jours. Votre nouveau partenaire partage, probablement, les mêmes craintes que vous. Il est très important d’en prendre conscience. De cette façon, vous pouvez vous rassurer mutuellement. Et ensuite, vous pourrez sortir de votre zone de confort ensemble, petit à petit. Un pas de plus à chaque fois, tout en respectant les limites de l’autre. »

8 Réponses
Messages: 464
Assidu
(@laffarge)
Membre
Inscription: Il y a 4 ans

Pourquoi ? 2.000 ans d'éducation et de morale Judéo-chrétienne. Tout simplement.

Répondre
4 Réponses
didge
Assidu
(@didge)
Inscription: Il y a 21 ans

Membre
Messages: 759

@laffarge 

désolé, mais faux, ce réflexe de tout faire porter par un héritage judéo-chrétien ne tient pas...

d'abord, les franges de la population européenne qui sont aujourd'hui le plus hostile à la nudité en commun ne sont pas héritières de la dite culture judéo-chrétienne.

ensuite, le sentiment de pudeur est totalement universel: il est même encore plus développé dans les autres cultures du monde. L'homme a appris à s'habiller pour se protéger des éléments et pour se différencier de ses congénères par le vêtement bien avant la civilisation judéo-chrétienne. 

alors, c'est vrai que l'église au moyen-âge n'a rien fait pour améliorer la situation: mais elle n'en est pas l'origine.

Répondre
cendrinox
Assidu
(@cendrinox)
Inscription: Il y a 16 ans

Membre
Messages: 5658

Posté par: @didge

alors, c'est vrai que l'église au moyen-âge n'a rien fait pour améliorer la situation: mais elle n'en est pas l'origine.

Au Moyen Age (où l'Eglise était pourtant toute puissante) et jusqu'au XVIIIième siècle, se déshabiller était beaucoup moins problématique qu'au XIXième siècle ... le maillot de bain n'a été mis à la mode que vers 1850. Avant, on se baignait nus.

 

Répondre
didge
Assidu
(@didge)
Inscription: Il y a 21 ans

Membre
Messages: 759

@cendrinox 

tu as raison, le moyen âge n'était point si obscur que ça...

mais ça conforte encore plus l'argument !

Répondre
PhilE
Confirmé Parrainé
(@phile)
Inscription: Il y a 17 ans

Membre
Messages: 14618

@didge le judéoèchristianisme n'a effectivement pas le monopole de la pudibonderie, mais quand tu parles des "franges de la population européenne qui sont aujourd'hui le plus hostile à la nudité en commun", je pense que ça vise des population dont la religion est héritière du judéo-christianisme. Quand on connait l'Ancien et le Nouveau Testaments, l'on n'est absolument pas dépaysé. A peu près tous les récits, personnages, et même les cantiques, sont les mêmes. Il suffit de savoir que Djibril c'est Gabriel, Yahia c'est Saint-Jean Baptise, Issa c'est Jésus, Mériem c'est Marie, Moussa c'est Moïse. 

 

"L'homme a appris à s'habiller pour se protéger des éléments et pour se différencier de ses congénères par le vêtement bien avant la civilisation judéo-chrétienne. ": bien sûr. Mais s'habiller pour avoir chaud ou se protéger, et s'habiller parce qu'il faut cacher son corps, ce sont deux choses différentes. Et la honte de la nudité, si les religions monothéistes (judaïsme christianisme islam) n'en ont pas le monopole, elles fournissent quand même le gros des troupes des gens qui considèrent la nudité comme choquante.

 

(Et, c'est un autre sujet, mais c'est lié, et ce sont le plus souvent les mêmes:

https://www.bfmtv.com/international/afrique/ouganda-la-nouvelle-loi-anti-homosexualite-l-une-des-plus-repressives-au-monde-a-ete-promulguee_AV-202305310353.html

Président en fonction depuis 1986... ça change des pays où il y  un putsch tous les 6 mois, mais ce n'est pas plus démocratique).

 

Répondre

Vente de videos vivrenu-tv, WNBR randonues

Messages: 1659
Assidu
(@europ-hom)
Membre
Inscription: Il y a 18 ans

On oublie souvent un point important.

Si le petit enfant n'a pas de problème à se promener "les fesses à l'air", c'est bien avant la puberté que ça le gênera, à moins d'être habitué à la nudité familiale ou en vacances. 

Les organes dits "honteux" le sont en premier, pour l'enfant, parce qu'ils sont ceux des excrétions. L'éducation vise en premier à ce que l'enfant soit "propre", et est culpabilisé lorsqu'il s'oublie, donc est "sale". Et c'est l'excrétion - avec ses organes - qui devient honteuse parce que liée à "la faute". 

 
Répondre
jean-mi77
Messages: 4150
Confirmé
(@jean-mi77)
Membre
Inscription: Il y a 13 ans

Un livre contestable mais intéressant à lire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Singe_nu

Répondre

Soutenez vivrenu quand vous achetez par l'intermédiaire d'amazon, cliquez c'est gratuit

Messages: 3
(@ayme15)
Membre
Inscription: Il y a 1 an

Sujet super intéressant, c'est comment nous a défini la civilisation au cours des siècles qui nous a rendu comme ça, mais si on se rapelle bien que ce soit à rome ou dans la grèce antique la nudité avait une place importante.. Les vêtements sont apparus pour nous protéger du froid, de la chaleur... et on a oublié par la suite à se sentir bien nue, c'est de l'évolution 

Répondre
Partager :
Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  o2switch