27 mai 2022
Propositions d'une ...
 

Propositions d'une nouvelle Définition du naturisme

Page 1 / 9

gilles
Messages: 12235
Admin
Premier message du sujet
(@gilles)
Membre
Inscription: Il y a 19 ans

olivier_che a proposé une version de sa définition du naturisme :

Le naturisme est une manière de vivre les plaisirs de la nudité en commun, en dehors de tout sexualité, dès que les circonstances le permettent, dans le but de mieux vivre son corps et d'améliorer ses relations aux autres et à son environnement, par une mise à nu des esprits autant que des corps, révélatrice de la vraie nature des hommes.

D'autres membres de nat-fr ont proposé :

PhilE :

"Le naturisme est une manière de vivre nus en commun dès que les circonstances le permettent, pour le plaisir que procure la nudité naturelle, dans le but de mieux vivre son corps et son rapport à la nature, et d'avoir avec autrui des rapports francs, libérés de toutes les arrières pensées qu'un conditionnement social et moral associe généralement au vêtement ou à la nudité".

Marcel :

Le naturisme est une manière de vivre les plaisirs de la nudité en commun, en dehors de toute mise en évidence de la sexualité réservée au domaine privé, dès que les circonstances le permettent, dans le but de mieux vivre son corps et d'améliorer ses relations avec les autres et l' environnement, par une mise à nu des esprits autant que des corps, révélatrice de la vraie nature des hommes, dans un esprit de confiance réciproque.

A vous de proposer la votre à la suite de ce message.

Message édité par : gilles / 12-02-2019 09:15

98 Réponses
mikegues
Messages: 163
Parrainé
(@mikegues)
Membre
Inscription: Il y a 19 ans

moi je préfère celle d'oilivier_che qui dit la meme chose que les 2 autres en plus court

mikael

Répondre

Vente de videos vivrenu-tv, WNBR randonues

jacques_gana
Messages: 4159
Moderator
(@jacques_gana)
Membre
Inscription: Il y a 18 ans

personnellement, même si elle n'est pas parfaite, je préfère celle de Philippe
1. parce qu'elle est rédigée dans un français moins approximatif
2. parce qu'elle ne met pas aussi explicitement l'accent sur le sexe : il me semble qu'il vaut mieux appuyer sur ce qu'est pour nous le naturisme plutôt que sur ce qu'il n'est pas : on prête moins le flanc à des accusations de tartufferie.

Cela dit, j'aime autant la définition officielle. L'origine de ce débat sur nat-fr, c'est la réticence de certains à voir le naturisme associé par principe avec la nature (et une philosophie généralement plutôt écologiste). Pour ma part, je ne suis pas fan du naturisme dans le béton, des séances de piscine en ville l'hiver, des naturistes fumeurs et enfumeurs, etc.

Répondre
duke
Messages: 732
 duke
(@duke)
Membre
Inscription: Il y a 19 ans

Rappelons le contenu de la définition actuelle :
Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun, qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l'environnement" (FNI, 1974)

Personnellement, je trouve que les notions de respect et de convivialité sont essentielles pour définir, expliquer, et présenter le naturisme.

Répondre

Achetez via amazon, gratuit pour vous et entre 2% et 4% pour le site

hyperion
Messages: 5
(@hyperion)
Membre
Inscription: Il y a 17 ans

très cher olivier,

pourquoi veux tu changer bonnet blanc par blanc bonnet ?
très sinçèrement, je ne vois pas la différence avec ta proposition de définition 30 ans après l'origial.
cepandant et cela à titre personnel je trouve la première definition( mais racourci) clair, succinct et intelligible pour un plus grand nombre en clair si je dois definir et expliquer à une personne de tout âge qu'est ce le naturisme, je répondrai par : "le naturisme est une philosophie ou un art de vivre caractérisé par la pratique de la nudité en commun ou pas dès que cela lui est possible "

néanmoins ta définition est assez intéressante sauf que je ne vois pas pourquoi tu la justifie d'une part "en dehors de toute séxualité""dans le but de mieux vivre son corps" excuse moi mais c'est deux justifications sont à mon goût quelque peu déplacé car cela prete la justification par quelque chose de thérapeutique ou sectariste . En fait ce que j'essaie de te dire c'est que moi en lisant ta définition j'ai eu l'impression que si je pratique le naturisme c'est que j'ai un souci avec mon corps nu en groupe et que je me sens bien nu que dans la séxualité donc si je veux me sentir bien avec mon corps nu en groupe en dehors de toute séxualité, je n'ai qu'a pratiquer le naturisme.

La première version dit en harmonie avec la nature et toi tu dis en harmonie avec mon corps

Autant ne rien changer car la version de 1974 me semble plus universelle car mon corps est vraiment en harmonie avec la nature qui m'entour (forêt, mer et même de façon urbaine)lorsque je pratique la nudité et sentir cette sensation de liberté, après tout un chacun voit midi à sa porte.

Répondre
jonni3
Messages: 79
(@jonni3)
Membre
Inscription: Il y a 17 ans

:b Le débat m'intéresse, et ma première réaction était favorable.
Ceci dit, la définition de 1974 souligne le "respect", que chacun interprète à sa façon, comme la liberté. Mais cela nous ramène aux Droits de l'Homme : "ce qui ne nuit pas à autrui..." Autrement dit, le respect demande d'écouter l'autre, de tenit compte de ce qu'il peut ressentir ou exprimer...
Dans ce sens là, l'activité sexuelle devrait être privée, MAIS :
- un couple est déjà une société, quel est dans le couple le respect de l'autre ?
- le sexe concerne tout le corps, la peau, le regard... et pas seulement les organes sexuels.

Alors ? Le débat continue.

Répondre

Vente de videos vivrenu-tv, WNBR randonues

OLDY
Messages: 145
 OLDY
(@oldy)
Membre
Inscription: Il y a 17 ans

Nous sommes assez d'accord avec la defintion de Marcel.

Répondre
didge
Messages: 721
(@didge)
Membre
Inscription: Il y a 19 ans

Le débat est, en effet, très intéressant.

Comme on vient de le stipuler : le respect implique une ouverture vers l'autre et une écoute de l'autre. Cette ouverture commence en milieu naturiste par une mise à nu au sens propre. Le respect de la nudité en commun implique un «partage » de sa nudité. C'est ce partage qui est « émancipant » et qui délivre des complexes.
J'ai relu l'article de Marc-Alain Descamps sur ce site à propos du Naturisme et de l'Ethique :
https://www.vivrenu.com/2004/04/03/naturisme-et-ethique/
On y apprend que le Naturisme est un moyen pour s'émanciper des carcans que vingt siècles de négation de l'importance du corps ont imposé à la société.

Je ne suis pas contre la notion de plaisir que l'on éprouve vis-à-vis des éléments quand on est nu, par contre il est dangereux de mettre cela en avant comme la raison principale de recherche de cet art de vivre qu'est le naturisme. Ceci parce que le plaisir au premier degré est personnel et tourné vers soi. Dans le cadre naturiste, c'est la pratique « en commun » qui est libératoire.

Si il faut reprocher quelque chose à la définition de 1974, c'est pour moi le fait qu'elle n'est pas assez explicite sur le fait que la nudité en commun est le moyen d'exprimer son respect de l'autre avant le respect de soi... C'est en quelque sorte une notion de chronologie : c'est en pratiquant le partage de sa propre nudité qu'on favorise le respect de l'autre et qu'on arrive dans cette liberté renouvelée à s'émanciper de ses propres complexes et à favoriser le respect de soi même.

Je pense que pour la grande majorité des naturistes et bien évidemment encore plus pour celle des « textiles », la nudité publique n'est pas quelque chose de « naturel » dans un sens « allant de soi » plutôt que dans le sens « nature ». Se sentir déshabillé au milieu de gens habillés est une expérience désagréable, alors que se sentir nu au milieu de gens nus est une expérience agréable. C'est dans ce cadre-là qu'il faut voir le « plaisir » naturiste.

Ma proposition serait donc plutôt :
Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec son corps et son environnement, caractérisée par un partage de sa nudité en commun, qui a pour but de favoriser le respect des autres et par cet effet de soi-même, ainsi que celui de la nature.

Message édité par : gilles

Répondre

Site easy-rencontres naturistes

papounet
Messages: 23
(@papounet)
Membre
Inscription: Il y a 17 ans

tous vos articles sont sincères, mais je pense qu'il faut arreter de ce poser des questions et de vivre le naturisme tel qu'il est. je sais c'est dur mais bon il faut que jeunesse ce fasse lol

Répondre
ourfarewell
Messages: 1004
(@ourfarewell)
Membre
Inscription: Il y a 17 ans

Préfère aussi celle de Philippe. La sexualité fait partie intégrante de la nature humaine, et une définition "en négatif" sur ce plan n'est là que pour contrer une confusion, ce qui, en retour, donne un côté intégriste au naturisme que je n'aime pas. Ensuite, pourquoi centrer sur le "mieux" au lieu du "bien" ? ("mieux vivre son corps / améliorer ses relations aux autres et à son environnement"), car après cette "amélioration", qu'est-ce qu'il y a ? Comme si le naturisme n'était qu'un moyen visant à contrer de mauvaises influences. Non, c'est avant tout un plaisir personnel et collectif ancré dans la recherche d'un bien-être et d'une vie simple, sans stress (par conséquent en harmonie avec une nature préservée, oui, mais aussi sans tabac, sans drogues dures, sans ondes négatives ).

Répondre

Amazon, gratuit pour vous et entre 2% et 4% pour le site

ourfarewell
Messages: 1004
(@ourfarewell)
Membre
Inscription: Il y a 17 ans

Tout à fait d'accord avec le post d'hyperion. 😉 La sexualité humaine regroupe tout le corps et l'esprit, et on peut presque faire l'amour seulement avec le mental. Non pas que le naturisme soit forcément agréable à l'oeil, mais que se voir nu induit une sorte de plaisir simplement humain dans notre mise à égal sur le plan social. Par contre, 😕 je ne suis pas du tout d'accord avec l'idée que la nudité, le corps nu révèle la vraie nature de l'homme : c'est totalement faux. En effet, être nu collectivement n'implique en rien une modification du caractère, de l'éducation d'un individu ; on peut trouver des gens super agréables, souriants, honnêtes comme d'autres renfermés, faux, cupides, brusques. Les relations entre naturistes en centres peuvent aisément rester superficielles, ce qui permet de glisser sur les aspérités, tout comme le plaisir du cadre. Pour connaitre vraiment quelqu'un, il faut vivre avec dans un esprit d'émancipation.

Répondre
hippolyte
Messages: 35
(@hippolyte)
Membre
Inscription: Il y a 17 ans

je suis nouveau venu sur le forum et je trouve les questions posées sur la définition à donner au naturisme vraiment intéressante.
Personnellement la définition actuelle du naturisme ne me convient qu'à moitié. Ce qui est positif aujourd'hui c'est que se revendiquer naturiste est sans équivoque quand à la nudité. C'est une nudité sans intentions d'exhibitionnisme ou de sexualité. Le fait de proposer une définition qui le rappelle me aprait intéressant.
Je suis en outre d'accord avec une philosophie de vie en harmonie avec la nature. Cependant, c'est un idéal que j'ai personnellement bien du mal à atteindre et à concilier avec ma vie quotidienne.
Si je me revendique naturiste c'est parce que j'adhère aux idées de la définition de 1974 et parce qu'il n'y pas d'équivoque dans ma nudité. Mais si je suis nu dans une rivière aux yeux des autres je suis d'abord un nudiste. Et j'aimerais pouvoir le faire sans que le loi me menace d'amende ou de prison.
Voila quelques réflexions..

Répondre

Vente de videos vivrenu-tv, WNBR randonues

Page 1 / 9
Partager :
Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  ovh 500go