26 mai 2024
comment j'en arrive...
 

comment j'en arrive au naturisme ; requête d'avis ou conseils

10 Messages
6 Membres
2 Reactions
1,026 Vu
Messages: 13
Premier message du sujet
(@nudea)
Membrine
Inscription: Il y a 2 mois

Bonjour les naturistes, les nudistes, leurs proches et nos allié[e]s ; je vous résume succintement mon histoire.

Je n'ai jamais trop aimé les vêtements et y ai été à peu près toujours mal à l'aise ; jamais aimé les tenues officielles – uniformes {au point de me demander comment les gens qui les portent peuvent les supporter, pour moi c'est humiliant même seulement une tenue de vendeur ou dans un restaurant}.
Quand j'étais en primaire plus je laissais de peau à l'air plus j'étais à l'aise hormis devant les autres qui me harcelaient car cette souffrance m'incitait à brimer ma nature pour me protéger.

Au collège j'ai commencé à essayer de dormir nue et me baigner nue dans un torrent derrière chez moi et me mettre nue quelques instants dans les bois même pendant la neige {étonnant tous ces exemples qui me reviennent si j'y réfléchis, j'en n'avais pas conscience}.
Plus tard j'ai aussi essayé de marcher pieds nus comme font certaines gens mais bien vite abandonné car ça ne me convient pas trop pour plusieurs raisons.

Quand j'ai su que les naturistes existent je devais être au collège et même si je n'en connaîssais pas la philosophie à l'époque je n'ai eu aucune réaction de moquerie ou de rejet (intolérance – dégoût) comme ça peut être le cas d'autres personnes. Je ne trouvais pas non-plus ça bizarre ou anormal alors que ça semble être la position de beaucoup de monde.

En grandissant j'ai développé mon style vestimentaire léger où je permets à ma peau d'être très découverte pour des raisons psychologiques mais aussi pour des hypersensibilités autistiques.
Peu à peu j'en suis arrivée à en porter le moins possible le plus souvent possible, je suis définitivement plus à l'aise sans rien.

Plus tard des gens de ma ville m'ont proposé d'essayer le naturisme (c'était peut-être plutôt du nudisme en fait), l'idée m'intérêssait mais je ne savais pas trop comment la mettre en pratique, c'était loin et en plus ces personnes me mettaient très mal à l'aise [un adulte limite harcelant et un jeune qui me désirait trop et dont les goûts ne me convenaient pas du tout] et j'avais peur de les croiser donc j'ai renoncé.

Pour moi la nudité est synonyme de vérité, d'authenticité, de pureté... Ainsi que de don total de soi en pleine confiance et même d'abandon intégral à quelquechose de plus puissant, par exemple une ligne directrice ou force du cosmos qu'on saurait qui n'œuvre que dans notre intérêt donc qu'on ne connaîtrait plus la peur. Ainsi je rajoute : d'humilité et de fragilité.
Je ne la vois pas comme sexuelle car potentiellement tout peut l'être et rien ne l'est intrinsèquement donc je ne rejetterais pas non-plus que parfois elle puisse l'être mais elle ne l'est certainement pas par défaut.
Je crois que les quelques personnes que je côtoie ne comprennent pas vraiment ma position. Pour elles la nudité est une étape de la sexualité et elles se disent pudiques... C'est pour moi une voix toute tracée et manquant de lucidité.

Quand je me suis renseignée et ai découvert la définition du naturisme ça m'a vraiment touchée, faisant comme si je trouvais un groupe de personnes un peu comme moi. C'était vraiment presque pareil que la façon de penser que j'avais déjà en moi.
Mais trop compliqué à mettre en pratique, pas prête psychologiquement... Ça s'est endormi en moi et réveillé de temps à autres puis rendormi pour les mêmes raisons et ainsi de suite jusqu'à il y a quelques temps où je me suis renseignée à fond et là je me crois prête et j'ai vraiment envie d'essayer.

Ainsi ma vision ´´parfaite`` d'un mode de vie basé sur le naturisme est un endroit plein de bienveillance {je le qualifierais d'idyllique} où la nudité est totale et tout le temps, où des personnes ne se connaîssant pas se rencontrent et effectuent des activités ensemble en grande partie dans la nature mais en intérieur aussi, des occasions de découvrir et de s'enrichir, de donner du rire et de la joie, où les règles sociales deviennent très simples et naturelles sans artifices et l'acceptation inconditionnelle de tout ce qu'est l'autre donc au final un état d'apaisement physique moral et mental de tous les êtres, la sensation agréable de l'herbe sous les pieds et de l'air sur la peau, une impression de vivre hors du temps...
L'interaction, l'idée de groupe est pour moi un élément essentiel de ce mode de vie car c'est ensemble qu'on s'apporte quelquechose sinon autant rester nue seule chez soi ˙ Les humains font initialement partie de la nature et le devraient encore donc selon moi le naturisme devrait associer les humains à la fois entre eux et à la nature.

Mes parents sont plutôt très gênés par les corps dénudés ne serait-ce que partiellement, ils râlent énormément que je sorte ventre nu l'hiver ou cuisses nues l'été...
En plus ils s'inquiètent beaucoup pour moi à cause de ma différence. Ils me trouvent trop excentrique et provocante, ont peur que je me mette en danger avec des tenues trop osées faisant du stop n'importe-où sans téléphone sur moi etc... Mais ça s'est toujours à peu près bien passé et moi je ne connaîs pas la peur — d'ailleurs la pudeur n'est rien d'autre qu'une peur.
Enfin bizarrement une fois en voyage ils avaient voulu se baigner nus dans une rivière je sais pas trop pourquoi.
Je ne compte pas leur dire que je vais essayer le naturisme, je pense qu'ils ne comprendraient pas ou très difficilement.

Je pense que le plus simple pour commencer et voir si ça me convient vraiment serait d'aller sur la plage de Martigues donc j'essayerai bientôt, j'espère qu'on m'y laissera entrer.
Mais je ne suis pas sûre que cela sera une très bonne expérience pour moi car d'une part il y a la crainte de me retrouver parmi des textiles squatteurs et d'autre part étant toute seule dans cette aventure si je me retrouve au milieu de personnes venues en groupe et n'interagissant qu'entre elles mais pas entre groupes j'aurai l'impression d'être inutile et pas à l'aise... Possiblement l'impression d'être au milieu de nudistes faisant leur vie individuellement chacun dans leurs coins. Paradoxalement seule au milieu de la foule comme ça a été toute ma vie à cause de l'autisme.

D'après ce que j'ai pu lire le lieu naturiste qui se rapprocherait le plus de ma vision de mode de vie idéal(e) [que je retrouve tant dans le naturisme] serait ‾la Sablière‾ Et j'espère avoir la chance de pouvoir y aller. La probabilité que ce soit une expérience positive pour moi me semble bien plus élevée.
Après comme j'ai beaucoup de difficultés à socialiser peut-être que je me trompe totalement et que le naturisme n'est pas fait pour moi... Réponse bientôt mais si je me projette je me sens gaie, légère, épanouïe, différente comme une nouvelle version de moi-même et en général mes projections sont justes.
C'est pourquoi je sens que ça pourrait m'apporter beaucoup de liberté, de bien-être, de communicabilité et d'aisance si j'arrive à me créer une belle expérience du naturisme et j'aimerais moi aussi pouvoir donner du sourire et du bonheur dans des rencontres.

Maintenant ce que je voudrais vous demander et qui me fait un peu peur, c'est que sachant que je suis autiste je n'arrive que difficilement à regarder le visage des gens qui me parlent, cela m'empêche d'entendre le message et mon regard a tendance a tomber naturellement vers le bas si je me concentre sur ce qu'on me dit, or j'ai lu que les naturistes doivent se regarder seulement dans les yeux pour ne pas créer de malaise ou déclencher de mauvaises interprêtations d'intentions...
Je peux essayer de me forcer à regarder les gens vers le haut du corps mais ce sera contre-nature pour moi et je n'y arriverai sûrement pas toujours, pas tout le long, en plus ça risque de me faire une tête bizarre si je force l'altération donc je crains de créer du malaise autrement : est-ce que je risque d'avoir des problèmes à cause de ça ?
Je ne sais pas comment gérer cette problématique du regard.

La deuxième chose : je suis trans- pas encore opérée autrement dit j'ai un sexe de garçon pour le moment. Est-ce que ça risque de poser problème à d'autres personnes, par exemple de les gêner ou leur causer de mauvais affects, ou de m'attirer des réactions négatives qui me feraient souffrir ?

Voilà, j'ai dit le plus important sur moi. Mes prochaines questions seront pratiques sur tel ou tel lieu naturiste.
Merci d'avance aux personnes qui me répondront car je ne réagirai sûrement pas à toutes vos réponses.
Je voulais vous dire qu'après quelques semaines de lecture de ce forum j'y ai trouvé beaucoup de bienveillance et d'intelligence, ça ne ressemble vraiment pas au reste de la société où on juge vite et réfléchit peu. On sent bien qu'il y a un lien entre le naturisme et la capacité à tolérer et à penser. J'ai eu du plaisir à vous lire, je me sentais chez moi.
Et si vous êtes près de Marseille nous nous rencontrerons sûrement, en tout cas je l'espère.

9 Réponses
jean-mi77
Messages: 4101
Confirmé
(@jean-mi77)
Membre
Inscription: Il y a 13 ans

Bonjour Nudea, et merci pour ta franchise. Ne t'inquiète pas, le naturisme, c'est comme la bicyclette : quand on a commencé à y goûter, ça se passe tout seul. Les naturistes t'accepteront comme tu es, avec ton regard vers le bas et ton zizi de garçon. Pour cela, il vaut mieux commencer dans un endroit sécurisé, et la Sablière ne me paraît pas un mauvais choix. D'ailleurs, un rassemblement est prévu dans le centre voisin, la Genèse, pour le week-end de la Pentecôte. Renseignements ici : https://www.vivrenu.com/forum-du-naturisme/la-genese-france-languedoc-roussillon-gard-30-430/rencontre-annuelle-vivrenu-anp-du-8-au-12-mai-29024/#post-2455488

Tu peux aussi, puisque tu es marseillaise, te rapprocher de l'ANP (Association naturiste phocéenne). Tu y trouveras des conseils et des amis : https://www.naturistes-phoceens.com/

Bon courage !

Répondre

Achetez via amazon, gratuit pour vous et entre 2% et 4% pour le site

Denis
Messages: 7719
Moderator
(@denis)
Membre
Inscription: Il y a 11 ans

J'ajoute que si tu faisais le choix d'être au rassemblement de La Genèse nous serions ravis de te rencontrer et de discuter car tu as une personnalité riche et subtile.

Répondre
Gouinpin
Messages: 13
(@gouinpin)
Membre
Inscription: Il y a 1 mois

Bonjour ! Étant également autiste, les problèmes de sensibilité tactile et de regard fuyant sont des choses qui ont aussi été des facteurs altérants dans mon expérience. Il y a peut être matière à faire un sujet de forum sur cela.

Ton exposé est aussi relativement bien détaillé, c'est toujours intéressant d'avoir les motivations précises, en particulier parmi ceux qui ne sont pas naturistes via leur famille.

En te souhaitant un bon début, qui risque d'ailleurs d'être une expérience naturiste plus "complète" que la mienne

Répondre

Amazon, gratuit pour vous et entre 2% et 4% pour le site

Cweole
Messages: 181
Assidu
(@cweole)
Membre
Inscription: Il y a 15 ans

Dans ton cas précis, débuter sur une plage naturiste n'est sans doute pas idéal car comme tu le dis toi-même, tu risques de ne pas y découvrir l'aspect social du naturisme.

 

Je ne peux que t'encourager à te rapprocher d'un club naturiste local, qui saura t'accueillir et t'accepter avec bienveillance comme tu es.

Répondre
Messages: 13
Premier message du sujet
(@nudea)
Membrine
Inscription: Il y a 2 mois

Merci à tous pour vos mots très gentils et autant pertinents·˙ Smile

Répondre

Vente de videos vivrenu-tv, WNBR randonues

Denis
Messages: 7719
Moderator
(@denis)
Membre
Inscription: Il y a 11 ans

Tu ne nous as pas donné d'indication sur le lieu où tu habites (voire ceux que tu visites régulièrement), cela pourrait être utile pour te fournir des suggestions.

 

Répondre
Messages: 13
Premier message du sujet
(@nudea)
Membrine
Inscription: Il y a 2 mois

Je vis dans une petite cité pleine de personnes effrayantes et irrationnelles me traitant véritablement comme un animal et d'habitant[e]s étroit[e]s d'esprit et hostiles à toute diversité située au Nord de la région Provence-Alpes où je subis un harcèlement continuel depuis mon entrée à l'école maternelle — bien que cela soit moins intense depuis ma transition.
C'est triste à dire mais si j'avais eu un autisme plus profond soit on m'aurait moins embêtée par pitié soit je n'aurais même pas compris les moqueries et brimades donc ça aurait été préférable.

Chaque fois que je dois aller en Aix ou à Marseille pour raisons médicales je semble devenir comme transparente et plus personne ne m'embête alors j'y erre les rues jusqu'au soir pour profiter de ce changement d'ambiance et ne rentre chez moi qu'avec le dernier train ou car. Mais je n'y suis pas plus heureuse car personne n'interagit avec moi à part quelques hommes souvent lourds souhaitant m'inviter ou obtenir mes coordonnées.

C'est pour cela que je fuïs tout le Nord de la région de peur d'y rencontrer des personnes me connaîssant et préfère me rapprocher du Sud pour ce qui est naturisme, d'autant plus que j'ai l'habitude de m'y rendre facilement avec le train et le car. Mon père vit près de Marseille donc j'aurais pu me servir de cela comme relais pour atteindre plus facilement la Sablière ou la Genèse en scindant mon voyage en dormant chez lui.

Si je devais vous rencontrer auprès de personnes de ma ville j'aurais terriblement honte que vous assistiez au traitement qu'elles m'infligent car ça n'a pas de sens – ça me met en état de sidération. Même pour la thérapie cognitivo-comportementale [envisagée car c'est réputé bénéfique pour les autistes] je souhaite fuïr mon département tellement la pensée de groupe [´´égrégore``] y est malaisante et j'y crains jusqu'au jugement des thérapeutes.
En bref je quasi-dépéris dans mon environnement mais je ne peux pas me débrouiller seule donc dois rester avec ma mère, et puis au-moins dans ma ville on interagit avec moi. Ce n'est pas le cas ailleurs donc parmi deux maux je préfère encore la mauvaise interaction que son absence.

J'ai recherché les lieux naturistes dans les Bouches-du-Rhône et les Basses-Alpes mais la Drôme et l'Isère me seraient éventuellement accessibles aussi. C'est plus une question de durée depuis les lignes de transport que de distance absolue mais le Sud m'est plus familier et cela me rassure bien que j'aie beaucoup apprécié mes rares voyages en Rhône-Alpes — additionnellement les transports vers le Sud me coûtent beaucoup moins cher·

Répondre

Souscrire abonnement pour accès articles et vidéos du site vivrenu

PhilE
Messages: 14492
Confirmé Parrainé
(@phile)
Membre
Inscription: Il y a 17 ans

"et les Basses-Alpes": ça fait une cinquantaine d'années que ça ne s'appelle plus comme ça. On n'allait pas construire des stations de ski dans les Basses Alpes, les gens auraient pensé qu'il n'y a que des montagnettes. Alors, Alpes de Haute Provence,  c'était plus marketing.

(De même, la Seine inférieure est devenue la Seine Maritime, la Charente inférieure est devenue la Charente maritime, les Basses Pyrénées sont devenues les Pyrénées Atlantiques)

Je comprends ton souci, mais je peux dire que la probabilité que des personnes transphobes fréquentent des lieux naturistes est extrêmement faible. Pour ces gens-là, le naturisme, c'est "un truc de pédés, un truc de pervers", et je n'ai heureusement jamais vu de gens comme ça en plusieurs décennies de pratique naturiste.

En allant dans un club ou camping naturiste proche de chez toi, le risque restera extrêmement faible.

Quant à la carte d'identité: le renouvellement est gratuit. Et faute de carte en cours de validité, une carte ancienne, un permis de conduire, ça pourrait passer je pense.

 

Répondre
Messages: 13
Premier message du sujet
(@nudea)
Membrine
Inscription: Il y a 2 mois

PhilE :

En effet je parle comme le faisait ma grand-mère.
Il y a aussi Barret-le-Bas qui est devenu Barret-sur-Méouge, les Crottes qui est devenu les Crots...

Concernant la fréquentation des lieux naturistes je veux bien le croire mais il reste les deux hommes LGBT+ qui me mettent mal à l'aise par leur attitude intrusive et sexualisée et ne sont pas décidés à me voir comme ce que je suis vraiment et probablement d'autres comme eux de leur groupe...

Dans mon cas pour avoir une carte d'identité au féminin il faut que je rédige un très long texte où j'explique mon parcours à un[e] juge qui devra ensuite décider si ma vie à chaque instant est suffisamment au féminin à son goût ainsi que tout un tas d'autres documents pour que je sois autorisée à avoir une mention ˜sexe˜ modifiée, sauf que l'ensemble de cette démarche me paraît très difficile à surmonter et de plus n'étant pas socialisée je trouverai ça miraculeux de réussir à ne rédiger qu'une seule page tellement je ne vois pas quoi lui raconter donc ça ne passera pas.

Mais au final je ne suis pas convaincue d'avoir besoin d'une carte d'identité au féminin puisque je n'utilise pas de carte d'identité tout court.
Il me semble effectivement que la vieille carte puisse encore un peu servir.
Merci de ta réponse·

Répondre

Vente de videos vivrenu-tv, WNBR randonues

Partager :
Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  o2switch