7 décembre 2021

Théâtre à Rennes. Nu, quand les modèles vivants se dévoilent


PhilE
Messages: 12803
Confirmé
Premier message du sujet
(@phile)
Membre
Inscription: Il y a 15 ans

Décidément, il faudra faire de Rennes la capitale du naturisme. (Rennes, c'est la banlieue de Corps-Nuds, non?)

https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/theatre-a-rennes-nu-quand-les-modeles-vivants-se-devoilent-b17ab750-416a-11ec-9af9-d0c481338ecf

Théâtre à Rennes. Nu, quand les modèles vivants se dévoilent

Le metteur en scène rennais David Gauchard a rencontré une quarantaine de modèles, qui évoquent la précarité, la pudeur, la douleur physique. Il restitue leur parole dans un spectacle à l’affiche du festival du TNB à Rennes.

NU, de David Gauchard | PIERRE BELLEC

 

 

Qui sont les modèles vivants qui posent nus ?

Son questionnement l’a mené jusqu’à la question des modèles vivants qui posent nus dans les écoles d’art et ateliers de dessin. Qui sont-ils ? Quel est leur rapport à l’art, comment on franchit le pas ? Quelles sont les difficultés ? La rémunération ? Le regard des autres ? Y-a-t-il une forme de jalousie dans le couple ? Du harcèlement ?…. « J’ai voulu comprendre leur motivation, entendre leurs souvenirs. » David Gauchard s’adjoint les conseils d’un ami sociologue pour construire ce spectacle documentaire. Il a ensuite posé son micro, écouté une quarantaine de modèles, hommes et femmes âgés de 18 à 75 ans rencontrés à Rennes, Bordeaux, Avignon, en région parisienne. « J’ai voulu leur donner la parole, eux que l’on entend jamais. » 

Nu de David Gauchard, interprété par Emmanuelle Hiron nommée aux molières en 2019. | DAN RAMAEN

Sur scène, deux comédiens, Emmanuelle Hiron (nommée aux Molières en 2019 pour son interprétation dans Le Fils) et Alexandre Le Nours, reprennent leur parole, dans une mise en scène minimaliste, « ils racontent la précarité, certains ont préféré être modèles qu’employé de fast-food. Il y a aussi une certaine fragilité, la douleur physique des poses, mais aussi l’amour de ce métier. Souvent, ils m’ont dit que ça leur faisait du bien de faire ça, que c’était comme une bulle, qu’ils rencontrent de la bienveillance. Il y a bien moins de pression que dans nos métiers d’artistes du spectacle vivant. Je pensais à l’inverse que c’était plus dur, plus trash. »

 

Lors des premières représentations à Avignon, David Gauchard a vu des spectateurs ressortir joyeux, « rassurés sur leurs corps et celui des autres. Et qui se demandent, est-ce que j’oserais ? »

Le travail de collecte se poursuit. Un livre numérique viendra compléter les représentations théâtrales.

Jeudi 11 novembre à 19 h, vendredi 12 novembre, à 21 h, samedi 13 novembre, à 18 h, à l’Aire Libre, à Saint-Jacques-de-La-Lande, durée 1 h 10. Conseillé à partir de 15 ans, festival du TNB, infi@t-n-b.fr

9 Réponses
Pathos
Messages: 69
(@pathos)
Membre
Inscription: Il y a 3 mois

Cette initiative est très intéressante. La nudité, au cours du temps, n'a pas toujours été un problème. C'est seulement avec le puritanisme anglosaxon que tout s'est compliqué. Ce spectacle permet à nos contemporains de se décomplexer. Il est quand même paradoxal qu'en cette période actuelle où, dans le monde occidental la permissivité sexuelle est presque totale, la nudité pose problème à moins que ce soit cette permissivité qui en soit la cause ! La parole est aux sociologues et aux psychologues .

Répondre

Amazon, gratuit pour vous et entre 2% et 4% pour le site

GUY49
Messages: 1414
Assidu
(@guy49)
Membre
Inscription: Il y a 10 ans

Bravo à Rennes pour cette envie de présenter un spectacle,où les figurants seront nus et j'espère qu'ils se produiront dans d'autres villes en France,pour que la nudité ne soit plus un tabou aux yeux des Français.

Répondre
John-1
Messages: 95
Nouveau
(@john-1)
Membre
Inscription: Il y a 9 mois

Les jeunes générations vont faire évoluer le regard sur la nudité et sur le rapport à la nature, j’en suis persuadé.

N’est-il pas dit que les moins de 30 ans représentent 40% des naturistes désormais ?

Répondre
6 Réponses
PhilE
Confirmé
(@phile)
Inscription: Il y a 15 ans

Membre
Messages: 12803

@john-1 J'aimerais en être persuadé.

Comme ces jeunes à qui dans les écoles on apprend à trier ses déchets, et à ne pas les jeter dans la rue, comme à qui on apprend aussi les méfaits du tabac, ou qui ont des séances de sensibilisation à la sécurité routière.
Puis ensuite, quand on regarde les abords du lycée, c'est jonché de canettes de coca et de mégots Excitement et un accident mortel sur deux concernera des moins de 25 ans. 

 

Dans les 40% qui ont moins de 30 ans, il faut séparer ceux qui viennent seuls, de ceux qui simplement suivent leurs parents.

Et comme les naturistes représentent une part très minoritaire de la population, c'est dans l'ensemble de la population et non chez les seuls naturistes ou enfants de naturistes qu'il faut regarder lesquels sont susceptibles de le pratiquer ou de le considérer sous un oeil favorable même s'ils ne le pratiqueront pas.

Le renouvellement, il sera pour une part assurés par ceux à qui le naturisme a été transmis, mais aussi, et sans doute surtout, par les "convertis", c-a-d ceux dont les parents n'étaient pas naturistes, et qui ont un jour découvert le naturisme.
C'est je pense le cas pour la majorité d'entre-nous.

Il est bien sûr souhaitable à la fois pour l'avenir du naturisme et pour son acceptation dans la société, gage d'une pratique paisible du naturisme, que cette découverte advienne quand on est jeune (et là encore, Cf. mon message sur l'autre discussion, Facebook et autres youtube qui censurent ou classent "adultes seuls" toute nudité, ne nous aide pas du tout!)

 

 

 

Répondre
John-1
Nouveau
(@john-1)
Inscription: Il y a 9 mois

Membre
Messages: 95

@phile J’entends ton point de vue. Néanmoins, je constate autour de moi que les mentalités évoluent.

En témoigne également le développement de la pratique du « no bra » qui est pleinement dans la pratique « naturelle ».

Personnellement, j’ai trois filles toutes les trois majeures désormais. Nous n’avions jamais pratiqué le naturisme en famille quand elles étaient enfants, mon épouse n’y étant pas favorable. Cependant, aucune pudeur particulière à notre domicile mais pas à l’extérieur.

Au fil du temps, après la pratique du no bra pour elles pendant plusieurs années, nous avons fini par pratiquer le naturisme en famille sur une plage naturiste pour la première fois cette année… même si mon épouse a gardé le maillot mais ça c’est une autre histoire. Le compagnon d’une de mes filles s’y est même mis aussi… et lui, il n’avait jamais pratiqué en famille non plus. Je pense qu’il l’a découvert cet été.

Bien évidemment, il n’est pas possible de généraliser au regard de cette expérience. Néanmoins, mes filles n’ont absolument pas le blocage de la « morale » judéo-chrétienne qui existait dans les générations antérieures et cela est un point de vue non négligeable dans l’évolution des pratiques naturistes, me semble-t-il.

Répondre
PhilE
Confirmé
(@phile)
Inscription: Il y a 15 ans

Membre
Messages: 12803

@john-1 Il y a bien sûr des jeunes qui ont été élevées dans des familles peut-être pas naturistes, mais du moins affranchies des préventions envers la nudité, il y a des jeunes élevés dans des familles pudiques qui vont s'affranchir de ces règles, il va au contraire y avoir des jeunes qui seront bien plus pudibonds que leurs parents.
il y a de tout, ça va dans tous les sens.

Bien sûr, le recul de l'Eglise (moins de 5% des Français vont à la messe) supprime en partie cette source de nudophobie, mais en partie seulement: bien que détachés de la religion, des tas de Français perpétuent cette malédiction de la nudité.

Et quand on parle de "morale judéo-chrétienne", il ne faut pas oublier d'ajouter l'autre grande religion monothéiste, la championne en matière de pudibonderie.

Une source de pudibonderie, ce sont aussi tous ces psys à la gomme qui nous serinent que la nudité, ce n'est peut-être pas un drame si furtivement on voit ses parents dans la salle de bain dans laquelle on est entrée par inadvertance, mais c'est quand même à proscrire. Ne voulant pas passer pour extrémistes, ils adoptent ce qui est une sorte de voie moyenne (ni phobie ni acceptation de la nudité), mais pour moi la vérité n'est pas forcément au milieu, "les pieds dans le congélateur et la tête dans le four, en moyenne je suis à la bonne température".

Et la religion des temps modernes, Facebook et autres qui prohibent toute nudité, qu'ils classent automatiquement en "adultes", associant donc mécaniquement la nudité à la sexualité et à la pornographie. Cela alors même que dès le collège et souvent avant, les gamins matent du porno!

Ces Facebook et autres Youtube délivrent une norme, selon laquelle la nudité est associée au rapport sexuel, sinon, c'est la honte, il y a de quoi se suicider si l'on vous a vu nu.

Les jeunes font du chantage, "envoie-moi des nudes sinon tu resteras toute seule dans ton coin et personne ne voudra te parler", et ensuite, si la fille ne veut pas coucher avec le mec ou si elle le quitte, les photos deviennent publiques et la fille devient la risée de tout le collège ou le lycée.

Bon sang, qu'ils fassent les cours de natation sans maillot et qu'on nage sans maillot à la piscine, et ce sera la meilleure façon de désamorcer ce "renvenge porn" puisque tout le monde aura vu tout le monde. (J'ai peu de doutes quand à la non-réalisation de ma proposition, du moins dans les décennies à venir. Siècles? Je ne m'y risquerais pas).

Répondre
John-1
Nouveau
(@john-1)
Inscription: Il y a 9 mois

Membre
Messages: 95

@phile Bien sûr, tu as raison. Je ne pense pour autant pas que la position que j’exprime n’existe pas. Le positionnement des GAFAM part bien d’un positionnement des USA puisqu’elles en sont issues. Et les USA sont quand même très pudibonds et, de plus, avec une présence importantes des Églises et le poids qui lui est associé par le contrôle « moral » qu’elles exercent. Ce n’est pas pour autant qu’il s’applique de manière uniforme dans tous les pays.

Dès lors, la question qui va se poser, en France, nous irons prochainement « en nombre » plus vers une plus grande liberté (pratique plus importante du naturisme, du no bra…) ou vers un positionnement plus rétrograde, plus « limitant »? Je ne sais pas, je ne suis pas devin et toi non plus, je pense. Tu n’as néanmoins pas tord non plus en parlant de l’influence de « l’autre grande religion monothéiste ».

Attendons que l’avenir nous permette de voir quelle tendance sera prise 😊

Répondre
PhilE
Confirmé
(@phile)
Inscription: Il y a 15 ans

Membre
Messages: 12803

@john-1 Facebook  ou Youtube, même si la Chine leur est interdite (et quelques autres pays) ne sont pas seulement des médias (ils disent d'ailleurs qu'ils n'en sont pas,  simples plateformes) américains, mais mondiaux, et afin d'être exclus de moins de pays possibles, s'alignent donc sur les plus restrictifs.

Bien sûr les USA sont ultra-pudibonds, mais vous pouvez voir des vidéos de manifestations cyclonudistes dans un bon nombre de villes américaines (Seattle, Portland, Freemont), vous pouvez randonner nu dans certains parcs nationaux, vous baigner nus dans les sources chaudes de Californie, de l'Oregon, de l'Etat de Washigton, du Montana... (tapez par exemple Deep Creek dans une fenêtre de recherche de vidéos

) , vous pouvez assister à des représentations de théâtre nu (Shakespeare notamment) à Central Park

, à du bodypainting (avec nudité totale) à Times Square (regardez par exemple les vidéos d'Andy Golub

), et si aux Etats-Unis les saunas séparent les hommes et les femmes, en revanche on n'y met jamais de maillot de bain, de même qu'on se douche sans son maillot à la piscine.

Les grandes universités américaines (surtout les plus grandes, d'ailleurs: Yale, Berkeley...) ont souvent des "Naked day", où étudiants et étudiantes pique-niquent nus sur les pelouses du campus, disputent une course nue (et ensuite les coureurs passeront dans les amphis, couloirs, bibliothèques etc.), dansent nus etc. https://theweek.com/articles/459469/5-weirdest-naked-college-traditions

 

Malheureusement en matière de pudibonderie, nous sommes souvent bien pires que les Américains. (Evidemment, ça dépend qui en France, et qui aux Etats-Unis).

Tu as torT d'écrire torD, mais en ce qui concerne l'avenir, je ne me risquerai qu'à faire la prédiction suivante: l'évolution ira dans les deux sens: à la fois plus de liberté, et plus de pudibonderie, les deux coexisteront, sans qu'on puisse déterminer réellement une tendance.

 

Si l'on regarde la France ces 50 dernières années, nous avons gagné un peu de liberté sexuelle (quand on pense que mai 68 est parti de ce qu'à Nanterre dans cette année-là, dans la résidence universitaire nouvellement construite il y avait le bâtiment des garçons et celui des filles, et des vigiles pour interdire les visites). Il faut se souvenir qu'avant leur légalisation en 1975, les seins nus étaient réprimés. En revanche, il y a aussi des retours en arrière, comme par exemple la raréfaction des seins nus, ou l'affaire Peter qui ne se serait pas produite il y a 20 ans. Comme si tout progrès se trouvait compensé par une régression.

(Je viens de lire que si l'excision d'enfants s'est raréfiée en France, les gens savent qu'ils risquent très gros, que l'opération ait eu lieu en France ou qu'on ait emmené l'enfant "au pays" pour se faire exciser), en revanche, la pratique de l'excision chez les majeures a augmenté (donc des gens qui ne le font peut-être pas "volontairement" tant sont grandes les pressions, le mari désigné par exemple n'acceptant d'épouser la femme que si elle est excisée, la famille qui la rejette si elle ne l'est pas), mais qui du moins, juridiquement, seraient en état de la refuser, et cette excision d'adultes, ça concerne 125 000 personnes (cent-vingt-cinq mille, non, je n'ai pas fait de faute de frappe. Tout ça est dans Le Monde ou sur France24 https://www.france24.com/fr/vid%C3%A9o/20211125-en-france-125-000-femmes-adultes-ont-subi-des-mutilations-sexuelles ).

 

Répondre
John-1
Nouveau
(@john-1)
Inscription: Il y a 9 mois

Membre
Messages: 95

@phile Tu as encore une fois certainement raison sur le fait que ce sera certainement et l’un et l’autre. À la fois plus de pudibonderie et à la fois plus de liberté dans la pratique du naturisme.

Je pense que Lacan aurait fait son miel de mon acte manqué dans l’utilisation du mot « tord » au lieu de « tort ». Est ce que je conçois personnellement que cette position est torDue ? Cela n’engage que moi 😂
Répondre

Soutenez vivrenu quand vous achetez par l'intermédiaire d'amazon, cliquez c'est gratuit

Partager :
Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  ovh 500go