17 août 2022
Film # les textiles...
 

Film # les textiles # (sorti en juin 2004)

Page 1 / 5

videos
Messages: 1
Premier message du sujet
(@videos)
Membre
Inscription: Il y a 2 ans

Sortie au cinéma

Les Textiles, Film français

(2003). Comédie. Durée : 1h32mn. Date de sortie : 09Juin 2004 Réalisé par Franck Landron

Avec Barbara Schulz,

Alexandre Brasseur,

Magali Muxart

Plus...

Sophie et Olivier, propriétaires d'une boulangerie à Paris, concrétisent un grand rêve et achètent, avec enthousiasme, mais sans aller voir, une belle petite villa sur la cote en multipropriété. Ils découvrent par la suite qu'ils sont à l'intérieur d'un village naturiste.


http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=57032.html


Message édité par : gilles / 09-04-2009 10:36

56 Réponses
gilles
Messages: 12305
Admin
(@gilles)
Membre
Inscription: Il y a 19 ans

A la vue des infos du film « les textiles » qui sortira bientôt, j'ai déjà des petites réflexions à faire partager.
Le thème du film : Tiré semble t'il d'une histoire similaire, comme le rappelle jm gaudin dans un autre fourm, faisant allusion à des personnes « textiles » ayant acheté des appartements dans le village d'Oasis à PORT LEUCATE sans savoir que celui-ci était naturiste.
Le thème développé dans le film : Se faire remarquer en espace naturiste c'est être habillé
Dans la bande Annonce on remarque souvent les enfants du couple « textile » poser la question : Pourquoi les gens sont tous nus ici ?. Ceci me fait penser à un des mes enfants, guillaume, qui avait 4 ans à l'époque et n'avait été principalement que sur des plages naturistes.
A l'occasion d'un séjour sur une plage textile, il nous a demandé à ma femme et moi « Pourquoi est ce que les gens ont des maillots de bains ici ? »
Cette réflexion a elle seule résume la situation par rapport au contexte dans lequel l'enfant vit et dans lequel il créé ses repères.
Depuis ses premiers pas jusqu'à l'age de 4 ans nous allions dans des plages naturistes, les gens venaient habillés et se déshabillaient sur la plage, ce qui lui semblait une normalité, puisqu'il ne connaissait pas autre chose .
Quand il eu 4 ans, nous avions opté pour des vacances dans un centre naturiste, j'avais prévenu les plus grands de mes enfants de ne lui faire aucune remarque sur le fait que les vacanciers vaquaient à leurs occupations dans une nudité complète, que ce soit pour faire du vélo, aller faire ses courses, circuler dans les allées, etc...
J'avais dit à ma femme et aux grands : « Vous allez voir, Guillaume ne va rien remarquer et ne poser aucune question sur le fait que les gens soient nus. » Ce fut le cas. A aucun moment du séjour il ne lui ait venu l'idée que ce mode de vie était incongru ou « anormal ».
Autre fait intéressant : L'héroïne se fait apostropher « A poil la textile ! » et on entend souvent avec la musique de la bande annonce « A poil ! ».
Ce film, réussi ou pas, pourrait servir de support à la communication envers les textiles présents en centre naturiste.
Cet été, il suffirait de crier « A poil les textiles ! » en en apercevant un ou plusieurs.
Ce que tout le monde rêve de faire quand il se trouve en présence des textiles !
Antitextilement,
Gilles

Message édité par : gilles

Répondre

Site easy-rencontres naturistes

Bonobo
Messages: 188
Parrainé
(@Bonobo)
Membre
Inscription: Il y a 18 ans

Je vais le voir lundi en avant-première (avec l'équipe du film!) donc je vous donnerai mes impressions à chaud. :=!

S'il est réussi, j'espère qu'il sera projeté dans de nombreuses salles et qu'il restera un bon moment à l'affiche.
Le risque avec les petits films français de ce genre c'est qu'ils disparaissent au bout de 2 semaines parce qu'ils ne font pas assez d'entrées.

En tout cas la bande-annonce m'a beaucoup fait penser à vivrenu.com, en entendant les naturistes "engueuler" les textiles. Espérons que le film soit à la hauteur. 😎

Répondre
tino
Messages: 70
 tino
(@tino)
Membre
Inscription: Il y a 18 ans

Bonjour

Est ce que l'émission d'Ardisson n'est pas à caractère provoc .
N'y a t'il pas de la mise en scène?
Amicalement
Etienne

Répondre

Amazon, gratuit pour vous et entre 2% et 4% pour le site

Bonobo
Messages: 188
Parrainé
(@Bonobo)
Membre
Inscription: Il y a 18 ans

Bon, je reviens de l'avant-première...

Autant le dire tout de suite, ce soir je n'ai pas vu un film sur le naturisme mais sur l'exhibitionnisme, le voyeurisme et le sexe.

Avant le film, l'équipe est venue se présenter. Personne n'a parlé du naturisme, mais plutôt du fait qu'il étaient restés "à poil" tout le temps et que c'était marrant d'avoir tourné un film comme ça. Ils n'avaient rien à dire... d'ailleurs ils le disaient eux-mêmes tour à tour "Je ne sais pas quoi dire". Je comprends que l'on soit impressionné par un public, mais là c'était tout simplement parce que le film ne véhicule aucun message, et certainement pas un message dans le sens du naturisme. Seul le réalisateur a parlé d'un film sur "la tolérance" mais je ne vois pas bien où elle se situe dans ce film (les naturistes y sont très aggressifs avec nos fameux "textiles".)

Pire encore, l'un des acteurs a fait plusieurs blagues bien grasses, dont une sur "la plus longue" de l'équipe, il a mimé un sexe en érection avec son micro, puis quelques minutes plus tard s'est empressé de se déshabiller pour faire rire l'assistance lorsqu'un autre acteur a proposé que le public se dénude pendant la projection (personne n'a osé bien entendu)... J'ai d'ailleurs cru remarquer une gêne de la part du réalisateur et de certains autres acteurs à ce moment là, mais bon, la salle a continué d'applaudir et de rire aux éclats. Moi je riais jaune.

Je ne dévoilerai rien sur le film en lui-même par respect pour ceux qui iront le voir, allez tout de même vous faire votre propre opinion...En tout cas ce film ne va certainement pas faire avancer les choses, mais plutôt les faire reculer.

A dix jours de la Journée Nationale du Naturisme, c'est vraiment en colère que je suis sorti de la salle (Et dire que certains ont applaudi à la fin du film... :paf).

Morale de l'histoire :
Tous les textiles qui iront voir ce film feront l'amalgame entre naturisme et sexe. Maintenant je comprends mieux l'opinion de l'actrice Barbara Schulz (dont parlent les messages précédents) si sa connaissance du naturisme se limite à ce que montre le film.

Tous les naturistes qui iront voir ce film seront choqués et déçus.

Répondre
guillaume
Messages: 8
(@guillaume)
Membre
Inscription: Il y a 18 ans

Bonjour à tous,
Je suis un tout nouveau membre du site (depuis 15mn) et je réagis déjà!
Il me semble que ce film peut-être dangereux pour notre image. Car dans la bande annonce, on y voit qu'un enfant, limite traumatisé, disant "maman pourquoi les gens ils sont tout nu", ce qui nous fait passer pour des gens bizarres!
De plus on entends aussi dans le magasin "à poil la textile!!!" (ce qui au demeurant est bon à entendre!!) mais cette réflexion nous ferait passer pour des gens agressifs, ce qui comme vous le savez est archi faux car ce sont eux qui le sont!
Donc je pense que j'irai le voir pour me faire une meilleure idée du film mais je crie : MEFIANCE! car il pourrait détruire notre image
Guillaume

[ Message édité par : gilles : 08-06-2004 07:59 ]

Répondre

Soutenez vivrenu quand vous achetez par l'intermédiaire d'amazon, cliquez c'est gratuit

taisy
Messages: 2287
Nouveau Parrainé
(@taisy)
Membre
Inscription: Il y a 19 ans

Hello tout le monde,
Vu le coût d'une place de cinéma, vu le superbe temps qu'il fait dehors; vu tout ce que vous avez écrit sur ce film, je pense que j'ai mieux à faire que de m'enfermer dans une salle obscure pour voir un navet!
😉

Répondre
tino
Messages: 70
 tino
(@tino)
Membre
Inscription: Il y a 18 ans

bonjour
Dommage que le film soit, à priori, mauvais, cela aurait été un bon moyen de rester au frais. Il fait vraiment trop chaud.
Etienne

Répondre

Achetez via amazon, gratuit pour vous et entre 2% et 4% pour le site

ssa75012
Messages: 243
(@ssa75012)
Membre
Inscription: Il y a 18 ans

Soyons honnête, j'ai passé un très bon moment en allant voir ce film, c'était très drôle et c'était un beau film de cinéma.
Néanmoins, tout le monde sera du même avis il ne s'agit pas d'un film sur le naturisme, mais d'une mauvaise satire de SexLand...le Cap d'Agde qui a du être le lieu du tournage, malgré qu'on pouvait reconnaître le bateau pour aller à l'île du Levant.

Je trouve que le réalisateur aurait d'ailleurs pu encore mieux rendre compte de l'aspect sordide du Cap d'Agde avec ses boites à Partouzes, les naturistes de nuits vêtus en latex, les applaudissements sur la plage...Au moins il y aurait eu moins d'ambiguïté on aurait parlé d'un SexLand tout en béton et pas d'un camp naturiste.

Dans ce film il était très fatiguant d'entendre en permanence « A Poil » car jamais je n'ai entendu de tel propos nulle part même au Cap d'Agde même si certains le pensent.

Ce n'est vraiment pas un film sur la tolérance, en plus il contient plein d'erreurs d'observations sur le comportement naturiste.
En effet, il est surréaliste de voir tout le bateau se déshabiller complètement à la sortie du port, car même en plein été il fait souvent froid sur un bateau.
On n'a jamais pu voir un T-Shirt, personne en vélo, une plage bondée, aucune pratique sportive...

Bref, avis aux producteurs, il faudrait réaliser une vraie comédie sur les naturistes car il y a parfois des choses vraies et drôles vu par un « textile » de base.

Répondre
moi
Messages: 2
 moi
(@moi)
Membre
Inscription: Il y a 18 ans

moi, je trouve que vous êtes plutôt durs avec ce film...
même si la communauté naturiste n'est pas représenté décemment, il faut savoir en rire...
le film est marrant, j'aime beaucoup, parce qu'on en rit, mais il ne faut pas prendre sur soi, c'est tou!

Répondre

Vente de videos vivrenu-tv, WNBR randonues

kalou
Messages: 20
(@kalou)
Membre
Inscription: Il y a 19 ans

Bonsoir a tous
Eh bien moi aussi je suis allé voir ce film et je peux vous dire que j'ai perdu 9.10 Euros. Bref l'image donnée dans ce film est un peu choquante, on a l'impression que c'est un lieu d' échangistes et de voyeuristes:
dommage pour les personnes qui souhaitent pratiquer c'est pas dans ce film qui trouveront le but du naturisme : le vrai

J'y ai quand même trouvé une petite note sympathique au sujet du petit garcon qui va faire des courses mais je vais laisse decouvrir....
Bon voila je ne vais pas vous devoiler le film il n'en vaut pas la peine... entre le resto entre amis et le film allé plutot deguster un bon repas vous aurez gagné une bonne soirée.
Voila mon avis et à vous de juger de la qualité du message naturiste...Kalou

Répondre
PhilE
Messages: 13574
Confirmé
(@phile)
Membre
Inscription: Il y a 15 ans

Bonjour,

je suis allé voir Les Textiles.
Peu de monde dans la salle, mais c'est normal pour une séance de 18h en semaine.
Dommage, car l'observation des réactions du public et les commentaires aurait pu être instructif.

Allons-y.

Le camp (ils ne disent que camp) est situé "entre Beziers et Montpellier". (Je pense cependant que le film a été tourné en Espagne). Toute ressemblance
avec etc.

L'histoire est simple, et pas bête : un couple achète une maison, ignorant que c'est en zone naturiste.

Ils ont juste vu quelques photos, sur une seule il y avait des gens nus "oh, mais ils sont à poil! Oh oh oh, hi hi), mais pas assez pour qu'ils réalisent que c'était en centre naturiste.

Cherchant à se renseigner, elle prend RV avec les coproprios (c'est une multipropriété), et un des coproprios lui demande ce qu'elle porte comme dessous, lui fait des avances. Mais jusque là, elle n'a toujours pas réalisé que la maison était en centre naturiste (vous m'excuserez, je ne vais pas mettre des guillemets à chaque fois).

Voilà donc la femme qui débarque (son mari arrivera plus tard), dans tous les sens du terme "débarquer".
Sur le bateau, la fille (la femme est avec ses deux enfants) appelle sa mère "Maman, il y a un monsieur tout nu". Mais quand sa mère arrive, elle réalise
que le monsieur n'est pas seul.
Surprise, un peu d'horreur. "On est tombé chez les fous"

Bon, elle va dans sa maison, et c'est vrai, elle est bien, sa maison. Mais quelle horreur tous ces gens nus; laissons les volets fermés. Pourtant, ces gens là sont gentils, ils l'aident à porter ses valises etc.

Elle se lie avec les voisins. Un couple "libre", libertin si vous voulez. Mais très gentils, et pas "intégristes", c'est à dire qu'ils ne la harcèlent pas parce qu'elle reste habillée.

Mais quand même, le film donne dans la complaisance, avec des plans rapprochés sur les sexes.

Des deux enfants, le fils lui n'a pas l'air de trouver qu'il est désagréable d'être nu...

Les voisins "libérés" qualifient les naturistes (au sens où nous l'entendons nous : caractère familial et respect de la nature) d'"intégristes".

Ils parlent des gens libres, et des naturistes intégristes, "des durs de dur, la nature, végétariens")

Quand même quelques réflexions intéressantes. "C'est parce que tu es habillée qu'on te regarde... Nu, je suis inoffensif, les gens s'habillent pour faire leurs saloperies".

La femme découvrira vite que les voisins qui s'invitent pour prendre l'apéro ne se contentent pas d'un verre, c'est échangiste et partouzard.

"Il y a deux sortes de naturistes, les intégristes et les baiseurs".

Dans les dunes, ils s'en passe de belles, ainsi que dans la mer. Et toute la meute qui suit pour assister aux échanges.

La textile détaille les raisons pour lesquelles elle ne peut se mettre nue : "la nudité, c'est lié à la sexualité".

Il est vrai que le film en donne l'exemple!

Cependant, la textile s'habitue à la nudité d'autrui. Elle surmonte ses premières réactions de dégoût.
Alors qu'au début elle voulait partir tout de suite, finalement, elle trouve que tout ça n'est pas si mal.

Mais quand même, ça peut être dur à avaler, comme ces acheteurs potentiels qui s'empressent d'aller baiser dans son lit.

Elle va aller confier les enfants à sa mère, mais elle va revenir.

Arrive le mari.
Scène de ménage, parce qu'elle ne croit pas qu'il a acheté sans savoir, elle pense à un traquenard.
Elle admet la bonne foi du mari, mais celui-ci lui avoue qu'entre l'achat et son départ, il a su que c'était naturiste, et ne l'a alors pas dit à sa femme.

Scène amusante (sourires dans le public), quand la femme explique (son mari lui demande si elle s'est mise nue, ce qu'elle n'a pas fait) que si tu es
nu, plus personne ne fait attention à toi, et que c'est la clef de la tranquillité.
Elle finit même par sortir tous les arguments qu'utilisent les naturistes ("c'est parce que tu caches certaines parties de ton corps qu'on les regarde" "ici, tout le monde est nu, alors on ne fait plus attention à toi, on est dans un rapport d'égalité, on ne cache rien donc l'autre ne cherche pas à regarder" etc.)

Son mari va faire les courses, tout habillé, et il s'attire des réflexions.
"Ici, nous sommes libres, mais il ne faut pas être en porte à faux avec les valeurs de notre communauté".
Le mot communauté et quelques autres de cet accabit présente les naturistes si ce n'est comme une secte, tout du moins comme un groupe bizarroîde.

On explique à la femme qu'il y a la plage familiale (des intégristes, durs de chez dur, ceux qui viennent pour le grand, air, la nature et tout et tout, végétariens); on n'y voit d'ailleurs pas d'enfants. Et la partie libre, plus loin.

Les "sectaires", ça désigne dans le film ceux qui prônent la nudité, le grand air etc., et cela s'oppose aux "libres".

Où est passé le mari?

Elle le retrouve parmi la bande de mateurs qui suivent les ébats dans l'eau.Alors qu'elle porte sa robe à seins dessinés (et rien dessous), elle va le
retrouver dans l'eau, et en ressort avec lui, main dans la main, sa robe fine et mouillée ne cachant plus rien de son anatomie; lui est nu.

Je ne sais trop comment interpréter la fin. A-t-elle retrouvé son mari dans un sens familial, ou au contraire dans un sens libertin?

Mon avis personnel maintenant.

- ce n'est évidemment pas un film naturiste.
- ça entretient la confusion, et pousse aux extrêmes : les naturistes sont soit des ascètes, soit des libertins. Qu'on puisse s'envoyer en l'air avec
sa femme ou son mari après un foie gras et un bon verre sans le faire sur la place publique, apparamment c'est exclu.
- ça fait passer les naturistes si ce n'est pour une secte, du moins pour de doux dingues.
- ça entretient l'idée que si vous êtes partouzards, vous serez à l'aise chez les naturistes.

En revanche, il y a quand même quelques réflexions intéressantes:
- sur le regard d'autrui.
- sur le regard sur soi-même. Lorsque le textile (le mari) se met nu, il passe un bon moment devant la glace à se demander s'il n'a pas quelques
grammes en trop, si ses pectoraux ne sont pas tombants etc. On sent là que le réalisateur est conscient que les textiles sont beaucoup plus obsédés par
leur look tandis que les naturistes assument leur corps ("ici; il y a des gros, il y a des moches", cette phrase est dite pour signifier que ce n'est
pas ragoûtant, mais aussi peut être prise comme une certaine libération face à son propre corps).
- Non, je n'ai pas trouvé que l'actrice textile était si nunuche et jouait mal. Elle joue un rôle de femme qui ne conçoit pas qu'on soit nu (même chez
elle, même seule dans la salle de bains ou dans son lit, elle a toujours quelque chose sur elle), mais elle joue bien ce rôle.
Ne nous leurrons pas, de tels gens sont courants. Si elle jouait le rôle de celle qui reste habillée mais n'a aucune appréhension face à la nudité, le
film perdait tout son sens. Car ce n'est pas tant un film sur les naturistes, qu'un film sur cette femme et ce couple.
- L'actrice s'habitue à la nudité des autres, et d'une certaine mesure, on peut penser que le spectateur qui ne connaît rien du naturisme concevra
qu'on puisse aussi s'habituer à la nudité d'autrui.
- Il presente quand même la nudité comme une certaine libération du corps, face au regard d'autrui, et je ne lui donnerai pas tort.

Voilà, ce que je reproche fondamentalement au film, ce n'est pas d'être hostile au naturisme, c'est d'en donner une idée fausse.
L'idée qu'il y a les sectaires et les libres.
Mais il y a quand même quelques réflexions qui ne sont pas à balancer, et on peut voir tout le travail psychologique sur elle-même que réalise cette
femme. On peut se prendre à penser qu'encore un effort, et elle ôtera ses vêtements et s'en trouvera bien. D'ailleurs, elle semble ne plus mettre
d'ardeur à vendre la maison.

Alors, à quand une image juste du naturisme?

Eh bien, ce film est la démonstration qu'il y a du boulot, et qu'il ne faut pas déserter les media.
Nous ne sommes pas une secte, nous ne sommes pas ascètes, et nous ne sommes pas des obsédés du sexe. Mais ça, pour le faire admettre dans le public, il faut aller vers le public : participer aux émissions de radio et de télé, pour dire ce qu'est réellement le naturisme. Non, ce film ne nous sert pas,
mais puisqu'il est là, il faut en profiter pour amorcer le débat et corriger le tir.

Les stéréotypes ont la vie dure, et nous ne sommes pas les seuls à en être les victimes.

J'en veux pour exemple la bande-annonce que j'ai vue dans cette salle pour le film "les Suisses".
Alors, ces Suisses sont des gens drôles (mais à contrario, les Français aussi sont bizarres), qui disent septante, qui mettent leur pièce dans le distributeur de journaux alors qu'il suffit de prendre le journal sur la pile, qui trient leurs déchets, qui se baignent nus dans leurs rivières.
"Non décidément, je ne m'y fais pas, le décalage culturel est trop grand" dit la femme, venue en Suisse suite à une affaire d'héritage.
Je vous laisse imaginer le décalage cuturel avec des naturistes suisses...
La bande-annonce m'a l'air de suggérer un navet bourré de tous les stéréotypes forcés, et il n'y a donc pas que les naturistes qui puissent
être caricaturés. (C'est le cas de tous les films sur les "communautés").

Mais les stéréotypes, c'est comme la caricature : c'est tellement exagéré que bien sûr c'est faux, mais ça exagère des choses qui existent.

Oui, le Cap d'Agde existe. Tant mieux ou tant pis, c'est selon (à titre personnel, je n'ai rien contre les échangistes et autres, ce n'est pas mon
truc, c'est tout), mais ça existe. (Les naturistes ascètes, ça a existé, et existe encore parfois).
Le tout est que les gens ne mélangent pas.
Pour cela, l'information !

Allez sur les différents forums de critique de films (il y en a plein, et un moteur de recherche vous les donnera) pour dire que non, le film ne
correspond pas à la réalité du naturisme.
Mais, sachons que la plupart des internautes ignorent ce qu'est le naturisme, donc ne donnons pas de nous une image sectaire.
Rien que du dictionnaire : naturisme =, libertinage = .
On peut être naturiste sans être libertin, et libertin sans être naturiste, ou disons, nudiste (rappelons que c'est d'ailleurs le cas le plus fréquent;
dans la plupart des clubs etc. échangistes, on n'est pas nu, sauf pour l'action, et à part Agde, pas de clubs de ce genre dans les centres naturistes, alors qu'il y en a plein sur la Côte d'Azur où pas une plage n'est naturiste!).

Philippe Engammare

Répondre

Site easy-rencontres naturistes

Page 1 / 5
Partager :
Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  ovh 500go