Respectez la nudité dans un lieu naturiste
 
61 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. 
 
 
mercredi 12 décembre 2018 EN ES IT NL PT DE  

Modéré par : gilles jacques_gana moderateur fredericdromois mapommedapi Denis 
Index du Forum » » Les activités - Que fait on nu ? » » Escalade et naturisme
AuteurEscalade et naturisme

Tout Développer    |    Tout Regrouper

julienD
8  

julienD
  Posté : 26-03-2007 08:41

Salut,

connaissez-vous le "Deep Water Soloing" ? Et bien c'est tout simplement de l'escalade en solo intégral au dessus de l'eau. Des furieux grimpent vraiment des voies dures dans ce style, parfois en montant très haut par rapport au niveau de la mer. Etant naturiste et passionné par l'escalade, je me suis donc mis moi aussi à cette pratique, mais sans le maillot. C'est une sensation vraiment géniale et en se limitant à des traversées, on peut ne pas prendre trop de risque.
Mais il y a toujours le risque de mal tomber dans l'eau et c'est toujours mieux de pratiquer à plusieurs. Du coup je suis à la recherche de personnes qui auraient soit la même expérience, soit envie de tenter l'aventure. Et si il y en a qui ont des idées de lieux intéressants pour cette pratique, je suis aussi preneur (personnellement, je vais dans les Calanques, près des Pierres Tombées)

Ciao,
Julien
  Profil  
adsebsau
1188     
 Membre confirmé

adsebsau
  Posté : 26-03-2007 10:27

>Salut à toi julien mille merci de nous faire participer à tes explois
Et ou pratique tu cela ?

Bon pk pas essayer mais a voire lol



Liberté38 . Sébastien
  Profil  E-mail  
gilles
10772       
 admin

gilles
  Posté : 26-03-2007 10:36

Cet été à la sablière on voyait régulièrement une jeune fille (je crois que c'etait une fille mais pas sur, vu qu'on la voyait de dos) escalader la paroi rocheuse face à la rivière et en sortant de l'eau. La difficulté c'est qu'elle sortait de l'eau et que la paroi etait à un angle superieur à 90° , elle arrivait à grimper 2 m environ et retombait dans l'eau
  Profil  www  
pierrotlefou
1256     
 Membre confirmé

pierrotlefou
  Posté : 26-03-2007 13:31

Si tu es de passage dans la région de Marseille il y a une voie en traversée au dessus de l'eau dans la calanque d' EN VAU qui devrait te permettre de vivre cette expérience... mais à tenter en dehors de la saison estivale à cause de la chaleur et surtout de la fréquentation nombreuse de cette calanque qui rendrait cette aventure délicate ...
Ci-joint quelques photos pas du tout pris à cet endroit mais issus d'un superbe ouvrage dont le nom apparait sur une photo.
pierrot

Message édité par : pierrotlefou



Message édité par : pierrotlefou

03novthumb.jpg

wmar.jpg

womenscover.jpg

  Profil  
gilles
10772       
 admin

gilles
  Posté : 26-03-2007 15:02

Superbes photos , ils ont même un site http://www.stonenudes.com/
  Profil  www  
julienD
8  

julienD
  Posté : 26-03-2007 17:17

Eh oui, pas mal la traversée à la Calanque d'En Vau, mais un peu dur de faire ca nu. Il y a souvent beaucoup de monde. J'ai réussi à faire la traversée de "La Commune" à côté de la plage des Pierres Tombées donc dans une zone fréquentée par des naturistes, mais j'aimerais bien changer un peu de lieu. D'autres idées ?
  Profil  
Begur
57   
 Membre confirmé

Begur
  Posté : 27-03-2007 22:05


J'ai fait de la grimpe moi aussi (faudrait d'ailleurs que je m'y remette), pourquoi tenter le coup un fois à Marseille, j'ai un pied à terre là-bas.

Par contre, une question : la calanque des pierres tombées a été fermée il y a 1 an environ à cause de chutes de pierres qui avaient causé un mort, un pauvre naturiste qui prenait le soleil au mauvais endroit Y a pas un meilleur endroit pour grimper sans casser sa pipe ?
  Profil  
mark
218    
 Membre confirmé

mark
  Posté : 03-04-2007 21:30

Bonsoir,

J'ai moi-même été témoin il y a environ 22 ou 23 ans sur la plage naturiste de Fréhel (pour ceux qui connaissent) d'une grimpette de ce genre sur un rocher à la verticale d'une quinzaine de mètres de haut. Un jeune homme sans doute inspiré par les performances de Patrick Edlinger ( A ce propos je recommande à ceux qui ne l'auraient pas vu, le remarquable film " La vie au bout des doigts" de JP Janssen), a cru bon de l'imiter. Notre gaillard a réussi à grimper 5 ou 6 mètres. Mais arrivé là, le manque de force et la peur l'ont saisi. Il ne pouvait plus monter et ne savait plus comment redescendre, ne voyant plus les appuis pour ses pieds.
Heureusement, nous l'avons aidé à redescendre en lui indiquant où il pouvait poser ses pieds. L'aventure s"est bien terminée.
Tout cela pour dire que cette activité doit être pratiquée avec la plus extrême prudence et en ayant bien conscience de ses limites.


Didier et Christine
  Profil  
julienD
8  

julienD
  Posté : 03-05-2007 10:04

Ca n'est pas exactement sur la plage des Pierres Tombées que ce situe l'endroit intéressant pour grimper mais un petit peu plus loin après les rochers. A cet endroit la falaise tombe droit dans la mer donc pas de problème lors d'une chute. A part ca j'avais exploré d'autres coins dans les calanques mais souvent des pécheurs ou des endroits pas super intéressants. Je cherche encore LE spot ! (sachant qu'il y a un coin visiblement super après Cassis mais il est fréquenté par des grimpeurs ... non naturiste ...)
  Profil  
julienD
8  

julienD
  Posté : 03-07-2007 12:34

Ca y est ! J'ai enfin trouvé LE spot d'escalade au dessus de l'eau. C'est proche de La Ciotat et on y accède par la Calanque de Figuerolles. Il suffit de mettre les chaussons et de longer la calanque par la gauche (déjà quelques passages de 5 mais il y a du monde). On passe ensuite un cap et un peu plus loin on trouve le "Trou du Diable". Une tyrolienne est équipée pour rejoindre quelques passages intéressants, mais il faut nager pour aller chercher les autres. Mieux vaut y aller en début de journée parce que ca passe à l'ombre en fin d'après-midi. Et mieux vaut y aller à plusieurs du fait de l'isolement et du risque de mauvaises chutes dans l'eau (certaines voies montent assez haut). Par contre on est vraiment tranquille pour pratiquer nu son activité favorite !

Avis aux amateurs ...
  Profil  
Papachef
20   

Papachef
  Posté : 14-08-2007 14:26

Pfouuh!!!
Impressionnant pour certaines photos. Rien, aucune protection ni assurance c'est évident, et des hauteurs que l'on devine souvent impressionnantes...

  Profil  
TIRRENIA
595     
 Membre confirmé

TIRRENIA
  Posté : 14-08-2007 16:10

J'ai longtemps pratiqué l'escalade, puis atteint par le limite d'âge, et la baisse des performances j'ai du ranger les chaussons... mais je dois dire que nu je n'ai jamais osé. Je me serai senti très vulnérable, j'ai toujours même par forte chaleur (j'ai beaucoup grimpé en Corse) gardé des tenues bien "couvrantes" : j'ai le cuir fragile
Quant à sortir de l'eau pour grimper... tout mouillé il faut savoir que c'est de la savonette...
Pour rire, un roman (tres mauvais) est paru dans les années 80 dont le titre paraphrasait un célébre livre de R Demaison : La MOntagne à Seins Nus. grand succès dans le microcosme des grimpeurs...

  Profil  E-mail  

  

  Posté : 11-03-2014 10:43

Bonjour
Grimper nu en deep water soloing, ça doit être bien chouette !
En falaise, en étant toujours accompagné, j'ai toujours été
habillé, ou en short et torse lorsqu'il fait chaud. Dans des
voies très facile (en 4), grimper pieds nus est très agréable.

Au niveau cotation, ça donne quoi dans le secteur où tu vas ?

Dommage que je ne sois pas à côté, mais un jour où j'aurai la
possibilité de venir, ça me brancherai bien.

Pitt

P-S : merci Hervé (je t'ai répondu en mp)

  
ptite_ckloe
223    
 Membre confirmé

ptite_ckloe
  Posté : 11-03-2014 10:44

On peut admirer la performance mais c'est casse gueule

Les roches découpées d'En Vau, et des calanques voisines mais aussi Cassis, La Ciotat sont difficiles d'accès et isolées.

Il y a d'après moi 2 niveaux d'inconscience:

Le risque d'une chute dans un endroit isolé inaccessible rapidement.

La pratique sans aucun équipement et sans aucune protection sur la peau.

Autant je suis une sportive fervente, autant je fuis ces acrobaties inutiles et dangereuses


  Profil  
Denis
4429      
 modérateur

Denis
  Posté : 11-03-2014 11:00

Il ne faut pas être aussi péremptoire, petite Chloé!

Bien sûr sans protection on doit baisser le niveau de difficulté, ou la hauteur en cas de chute. De toute façon on pratique parfois aussi en short et torse-nu, et en cas de chute ce n'est pas très raisonnable de toute façon. la vraie nudité n'est pas le problème en soi.

Mon rêve, mais que je n'ai eu l'occasion de mettre en application: bon niveau de difficulté mais au dessus de l'eau, à faible hauteur. En cas de chute probable on risque au maximum un "plat" sans danger, beaucoup moins en tout cas que de dévisser même attaché le long d'une paroi où on peut se blesser en se frottant contre la roche. Le spot de La Ciota déjà mentionné me semble parfaitement adapté.
  Profil  
ptite_ckloe
223    
 Membre confirmé

ptite_ckloe
  Posté : 11-03-2014 11:30

Citation : Denis 

...En cas de chute probable on risque au maximum un "plat" sans danger...
 


Bien sûr si le fond est sablonneux

Mais dans la plupart des sites rocailleux il y a autant de rochers immergés qu'en saillie sur le bord du littoral.

Je connais bien le coin, les sites où il n'y a pas de rochers dans l'eau sont rarissimes.

Bon courage !!! comme autre site il y a aussi à Dubaï l'escalade du Burj Khalifa. A ma connaissance personne ne l'a encore fait à main nues.

On peut imaginer de l'escalader tout nu

Impact médiatique garanti





  Profil  

  

  Posté : 01-04-2014 16:12

D'une manière générale, les fesses à l'air ou pas, l'escalade se
pratique TOUJOURS en calculant les risques encourus par rapport à
ses capacités : c'est la base de la sécurité. Mais il est évident
d'éviter à tout prix les voies et blocs "expo" où le risque de blessure est élevé. Bien que ne l'ayant jamais fait, je suis sûr que l'on peut grimper nu sans le moindre danger.
La nudité renforcera à coup sûr la sensation de liberté, surtout en grande voie, mais visiblement cela n'a jamais tenté grand monde et c'est vraiment dommage !
Dans les départements 06, 83 et 13, il y a une quantité impressionnante de secteur d'escalade et je pense que passer une journée nu en falaise (et sans textile) ne doit pas être si difficile que ça.

  
Thisa
153    
 Membre confirmé

Thisa
  Posté : 01-04-2014 19:11

il y a bien longtemps que j'ai rangé les chaussons
mais une chose est sûr
ce n'est pas dans les cotations les plus difficiles que l'on se fait le plus mal
on peut se sentir à l'aise dans du 4 et malgré tout chuter
et dans ce cas on risque beaucoup plus de blessures que dans du 6 ou plus , à cause des vires, des marches etc
en étant assuré bien entendu
lorsque la paroi est plus lisse voir en dévers , les vols sont moins dangereux
en tous les cas à part du bloc je ne m'y risquerai pas
mais il en faut pour tous !
  Profil  

  

  Posté : 01-04-2014 23:11

Tout-à-fait, les voies en 4 sont généralement plus inclinées et ont
plus de relief : il ne faut donc pas tomber. Mais dès que l'on a un
peu d'expérience on ne tombe pas dans du 4... même pieds nus.
Et puis pour la personne qui est juste il y a toujours la possibilité
de faire de la moulinette.
Grimper nu devrait se faire dans le plaisir simple, pas dans un
esprit de compétition en se mettant dans le rouge à chaque pas.
Cela doit être une autre façon de grimper, plus douce, en ayant pris
soin de minimiser au maximum les risques (inclinaison de la paroi,
état du rocher, cotation, équipement solide, etc.).


  
julienD
8  

julienD
  Posté : 22-05-2014 22:29

Bonjour,

pour répondre à petite_ckloe, l'escalade que je proposais en début de forum n'est pas dangereuse : on fait des traversées au-dessus de l'eau en s'assurant qu'il n'y a pas de rocher affleurants. Et si on monte un peu plus haut, mieux vaut effectivement choisir des endroits raides voire déversants (le niveau monte !) afin de ne pas risquer de toucher le rocher en cas de chute. Le tout est d'éviter de faire un plat en tombant dans l'eau ...!!

et pour répondre à pitt sur les cotations dans les secteurs où je pratique cette activité : c'est variable, on peut faire des traversées faciles dans du 4/5 mais à la Ciotat c'est plutôt dans le 6c/7a ou plus. Sinon 2 bons plans dans les calanques : la "traversée de la Commune" (secteur naturiste en plus car à côté des pierres tombées) et la "face au large" au bout du cap morgiou. Ca passe en restant proche de l'eau (donc plus bas que les spits) et ça ne dépasse pas le 6a/6b (si mes souvenirs sont bons).
Par contre, je n'ai jamais pratiqué l'escalade nu avec tout le matos, en grande voie par exemple. A tenter ...

Le soleil revient, profitons-en !
  Profil  

  

  Posté : 03-06-2014 13:24

Bonjour JulienD, merci pour ta réponse et tes précisions.

Tout d'abords, désolé d'avoir été long à répondre. Oui, le beau temps
arrive, il est presque là ! Un jour, sans vent, il serait agréable,
de faire quelques traversées nus comme des vers.
Les quelques fois où j'ai grimpé dans les Calanques, il y avait des
couennes isolées (faut que je regarde mon topo) mais aussi du vent.
Je grimpe moins en ce moment à cause d'un passage "fatiguant" dont je
me remets doucement. Pour la grande voie, cela me fait envie depuis
très longtemps, mais dans du facile (5 max !) où le risque de chute est
minime (mais les Calanques c'est comme le Verdon, il y a les 5 récents
et ceux qui ont 30 ou 40 ans...).
Pas de 6c pour moi pour le moment, je n'ai pas la patate nécessaire
pour le moment (ça reviendra).
Donc, une journée ou un weekend (j'habite dans le 06 à Grasse), il serait
sympa de s’organiser des traversées (et les plouf qui iront avec !).

Si ça motive d'autres personnes, ça n'en sera que mieux.

Bonne journée


  

  

  Posté : 08-08-2014 00:25

Pas pour moi en ce moment ; je me remets d'une tendinite au coude. J'ai pas envie de remettre ça. Cette activité de varappe au dessus de l'eau, c'est vraiment le pied.

  
esteban69
104    

esteban69
  Posté : 08-08-2014 01:42

Vu que comme moi, Lilou est un véritable poisson, on serait plus souvent dans l'eau que sur les parois.

Hervé, je t'avouerais que pour certains sports, je ne suis pas trop pour la nudité intégrale ; il y a franchement trop de risque. La varappe en fait partie. il y a des frottements risqués.

Steb
  Profil  

  

  Posté : 12-09-2014 00:01

Citation : herve_nice 

TREK 26 et ESTEBAN 69 ,

VENDREDI 12/09/2014 - la CROATIE à THALASSA avec un reportage
sur de l ' Escalade au-dessus de la mer ....
 


Merci pour l'info Hervé. Je suis de sortie vendredi soir mais je vais programmer l'enregistrement de l'émission. Je préviens Steb.

  
desinscrit79
8016       
 Membre confirmé

desinscrit79
  Posté : 12-09-2014 09:59

Il semblerait qu'il y ait un projet de création d'un parc naturiste dédié à l'accrobranche près d'Epinal pour info.
  Profil  
herve_nice
5213       
 Membre confirmé

herve_nice
  Posté : 12-09-2014 19:52

STEPH 22 ,

TOUT EST FAUX !! MDR
L ' accrobranche Naturiste à ÉPINAL est une fausse info .
Comme un bleu , je me suis fais avoir .... Moi aussi .

La prochaine fois , je ne me préciterai plus à croire sans vérifier ..... MDR !

Amoureux du Naturisme International

Le NATURISME , c ' est TOUTE L ' ANNÉE
et
en TOUTE NUDITÉ !

Message édité par : herve_nice / 25-05-2015 23:33

  Profil  
desinscrit79
8016       
 Membre confirmé

desinscrit79
  Posté : 13-09-2014 07:18

Ah bah tant pis.
Ça aurait fait un peu trop loin de toute manière pour moi :
  Profil  
desinscrix
5487       
 Membre confirmé

desinscrix
  Posté : 07-01-2015 19:17

Citation : Denis 
Il ne faut pas être aussi péremptoire, petite Chloé!


Waip Chloé, tant pis pour les branques, après tout ils savent ce qu'ils risquent. Cuir pelé, fractures ... youpi.
Parfois je me demande l'intérêt de trucs de ce genre : pourquoi tant de risques ? A croire que leur quotidien les frustre de trop de sécurité.

Quand au quotidien on risque les chutes, les coupures, les intoxications et le licenciement, je vous jure que dans vos loisirs vous êtes heureux d'être au calme ...

  Profil  
alterego94
1320     
 Membre confirmé

alterego94
  Posté : 27-05-2015 18:34

DE Cendinox :

"Quand au quotidien on risque les chutes, les coupures, les intoxications et le licenciement, je vous jure que dans vos loisirs vous êtes heureux d'être au calme"

Assez d'accord mais il faut quand même rester prudent.

Sans parler d'un quelconque nudité et de sonlien(douteux)avec lenaturisme, celui, extraordinairement doué, qui escaladait les immeuble comme des défis incessant à l'apesanteur est bel et bien mort (d'autres ont dû reprendre le "créneau")...

Pour 4/5m de hauteur passe encore mais on peut vite se faire surprendre pas tant par la hauteur (qui est de l'effort et donc pas illimitée) mais plutôt par le déplacement latéral qui peut nous amener au dessus d'un endroit "à la chute mauvaise" (rochers immergés ou fond insuffisant)exactement comme en blocs (par exemple Fontainebleau)...
  Profil  
Orten
149    

Orten
  Posté : 30-05-2015 11:16

Un article sur "Stone Nudes" et son photographe Dean Fidelman :
http://news.e-adrenaline.fr/terre/actualites/l-escalade-se-met-a-nu/5442

La France a du retard sur les Germaniques pour l'acceptation de la nudité

Message édité par : fredericdromois / 30-05-2015 11:27

  Profil  
jfreeman
4125      
 Membre confirmé

jfreeman
  Posté : 03-11-2015 17:01

Magnifique !



Source : http://www.epictv.com/media/podcast/no-rope-no-chalkno-clothes---the-purest-form-of-climbing-%7c-epictv-fresh-catch/603113
  Profil  E-mail  www  
Denis
4429      
 modérateur

Denis
  Posté : 03-11-2015 18:23

C'est en effet superbe, un peu fou certainement, notamment de ne même pas porter de chaussons quand on sait que l'effort est principalement encaissé par les jambes. Même si sans doute la voie est "facile" pour son niveau.


Il n'y a que les peuples barbares pour croire que la vue d'un homme nu est un spectacle honteux et affreux (Platon)
  Profil  
HookerCan
715     

HookerCan
  Posté : 05-11-2015 11:06

C'est juste magnifique, moi je ne m'y oserai sans doute jamais, trop vieux et pas assez souple. J'imagine que ce doit être un plaisir fou pour celles et ceux qui pratiquent.

Mieux vaut tout de même de pas tomber ( nu ou pas du reste) car même sur des voies faciles, connues et répétées, l'accident est toujours possible.

Juste passionné, tentant d'être le plus neutre et objectif possible, curieux voire épicurien, tolérant même au XXIème siècle.
  Profil  E-mail  
Vivaldi33
981     
 Membre confirmé

Vivaldi33
  Posté : 05-11-2015 13:14

...oui, moi qui a admiré Patrick Edlinger, je reste stupéfait. Que de progrès dans la discipline, qui peut maintenant se pratiquer nu, sans artifice ou équipements dédiés. Ce qui à l'époque n'aurait jamais été imaginable quand il a commencé.
Bravo.
  Profil  
gggg
233    

gggg
  Posté : 06-11-2015 14:42

Un grand bravo
Une vidéo magnifique

Gabriel
_______

Adhérent à l'APNEL
  Profil  
marcv13
79   
 Membre confirmé

marcv13
  Posté : 10-11-2015 18:00

Si je pars de l’origine de ce post qui est « escalade naturiste en solo », je pense que ce type d’escalade peut se pratiquer effectivement sans danger au bord de l’eau comme cela est dit dans plusieurs messages. J’ajoute que je l’ai pratiqué moi-même dans les gorges du Tarn où je m’étais élevé à une hauteur inférieure à 10 m avant de me laisser tomber dans l’eau. Je pense qu’il est possible de pratiquer ainsi dans les Calanques, dans les gorges de l’Ardèche et aussi à la Sablière, sous le petit plongeoir. Par contre pour ce dernier spot, il faut dans ce cas avoir un bon niveau d’escalade, car le départ est surplombant, ce qui nécessite de sérieux bras pour parvenir à sortir de l’eau… comme avait pu l’observer Gilles qui en témoigne ci-dessus.

Mais tout cela reste sans danger, contrairement à ce que nous donne à voir le grimpeur espagnol ci-dessus.
La pratique du solo intégral (habillé ou nu), nécessite un état d’esprit très particulier donné à peu de grimpeurs. Nécessairement, il s’agit toujours de grimpeurs de très haut niveau qui pratiquent le solo dans des conditions bien particulières : ils choisissent toujours les conditions idéales (météo, état du rocher, forme physique au top, mental au « grand beau »). La voie choisie est connue par cœur et surtout, la difficulté de l’escalade est toujours inférieure au top niveau du grimpeur.
Il faut savoir que l’escalade est codifiée par une échelle de difficulté qui va du facile (3) à l’extrêmement difficile (9). Chaque degré de difficulté se divise en trois niveaux (ex : 5a, 5b, 5c) auxquels on peut ajouter des bémols (5a- ou 5a+). Un grimpeur lambda qui s’entraine régulièrement peut atteindre rapidement le niveau 6a. Au dessus, c’est une autre histoire… et cela exige un entrainement plus pointu (régime, musculation spécifique…)
La pratique en solo, qui plus est nu, est extrêmement marginale. Pour en revenir à notre grimpeur espagnol, je pense qu’il tente ici une expérience, probablement sans lendemain, si j’en juge à son bronzage qui n’a rien de celui d’un naturiste. Mais je vous l’accorde, c’est un peu léger pour juger quelqu’un ! Cela dit, je déconseille à quiconque de l’imiter, car même si je juge plutôt « facile » la voie qu’il a choisi pour sa démonstration (5c à 6a), il n’en demeure pas moins qu’il prend des risques mortifères dans le cas toujours possible en milieu naturel de grande hauteur d’avoir à faire à une prise qui casse, un lézard qui vous surprendre, une pierre qui tombe du haut de la paroi, un pied qui glisse… toute chose finalement banale lorsqu’on grimpe encordé (et couvert d’un casque, et avec des chaussons spéciaux aux pieds) dans ce type de milieu… même si par ailleurs, on est nu sous son baudrier d’assurage.
Car grimper encordé et nu est sans doute possible, même si ce n’est surement pas très confortable. Le baudrier cuissard est fait de sangles de nylon qui invariablement frotte la peau. J’ai souvent grimpé en short, et je m’en suis toujours félicité, car même sans envisager la chute (qui fait partie de l’escalade moderne), un tissu même fin évite la brulure.

Cela dit, j’ai quand même encadré un atelier d’initiation au rappel nu à la Sablière, au cours du rassemblement Vivre nu de l’Ascension 2014. J’ai même réussi sans dommage la descente en rappel de la grande tour qui fait face à la plage de la Sablière, toujours nu. Pour cette activité, le baudrier ne provoque aucune gêne.

Pour conclure, je n’envisage l’escalade en solo pour un grimpeur faible ou moyen seulement dans les conditions citées plus haut, soit : à une faible hauteur, au dessus d’une eau assez profonde, et sans aspérités qui pourraient être accrochées pendant la chute. Toute autre pratique est dangereuse et mortifère… mais parfois si tentante…
En disant cela, je pense à ce qu’on nomme les « sentiers du vertige ». Il en existe un certain nombre dans le massif des Calanques, la Sainte-Victoire ou la Sainte-Baume que nous sommes quelques-uns à emprunter à l’occasion de randonues organisées par des membres de l’ANP. Elles sont généralement équipées de câbles qui les apparentent à des via-ferrates. Ce n’est plus véritablement de l’escalade, mais cela nécessite de n’être absolument pas sujet au vertige… et la chute y est interdite ! (pour les adhérents, quelques photos sur le site de l’ANP).

Pour mémoire, et à la suite du message ci-dessus, je voudrais citer Patrick Edlinger, le plus beau des grimpeurs, qui a basé sa carrière sur le solo intégral en falaise, qui connu son heure de gloire grâce à un film « La vie au bout des doigts » (film qui fut déterminant dans le choix de beaucoup de gens - dont je suis - à pratiquer l’escalade), et qui perdit la vie en tombant… dans son escalier. Au début du film, on le voit réaliser d’ailleurs un solo au dessus de l’eau dans la région de Toulon, je crois.
https://www.youtube.com/watch?v=b_yiWIXBI7o

Je voudrai aussi rectifier le message de mon camarade Alterego, du rassemblement annuel de la Sablière : Eric, je pense que tu veux parler d’Alain Robert le grimpeur des gratte-ciel. Mais il semble qu’il ne soit toujours pas mort , si j’en crois son site.
http://www.alainrobert.com/index.fr.html
Par ailleurs, tu cites l’escalade de blocs à Fontainebleau comme étant une activité dangereuse. Elle peut l’être. Mais le danger a été depuis quelques temps fortement diminué par l’emploi de tapis spéciaux destinés à amortir les chutes de faible hauteur. De plus, l’école de bloc de Fontainebleau, mondialement connue, a permis aux grimpeurs parisiens des années 30 à 50 d’être parmi les meilleurs en montagne, car ils préparaient là en hiver leur saison d’été en y acquérant courage, ténacité, habileté, etc. C’est là que Pierre Allain mis au point les premiers chaussons d’escalade à semelle de gomme qui permirent l’évolution rapide de l’escalade.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Allain
Il est quand même dommage de se priver de tels accessoires lorsqu’on grimpe nu.

Bonne grimpe,
Marc
  Profil  
Denis
4429      
 modérateur

Denis
  Posté : 10-11-2015 18:50

Citation : marcv13 
Si je pars de l’origine de ce post qui est « escalade naturiste en solo », je pense que ce type d’escalade peut se pratiquer effectivement sans danger au bord de l’eau comme cela est dit dans plusieurs messages. J’ajoute que je l’ai pratiqué moi-même dans les gorges du Tarn où je m’étais élevé à une hauteur inférieure à 10 m avant de me laisser tomber dans l’eau. Je pense qu’il est possible de pratiquer ainsi dans les Calanques, dans les gorges de l’Ardèche et aussi à la Sablière, sous le petit plongeoir. Par contre pour ce dernier spot, il faut dans ce cas avoir un bon niveau d’escalade, car le départ est surplombant, ce qui nécessite de sérieux bras pour parvenir à sortir de l’eau… comme avait pu l’observer Gilles qui en témoigne ci-dessus.

J'avoue avoir été tenté et j'ai essayé à deux reprises de m'extraire de l'eau, sans succès, malgré un poids modeste et une forme physique raisonnable, et je n'ai pas insisté davantage. J'étais un peu vexé, mais c'est la vie!

Comme je suis têtu, si j'y retourne je réessaierai !

Sinon merci pour ta magnifique contribution, je reconnais là la marque des passionnés, c'est ce qui fait avancer dans la vie, ça c'est du solide!
  Profil  
tanmott
320    
 Membre confirmé

tanmott
  Posté : 14-12-2015 15:04

Sans accessoires autre que les pieds nus et les mains sans magnésie je trouve que c'est un très très bon, pour moi ignorant de la discipline Peut-être que d'autres spécialistes le font aussi !
Pour sortir de l'ombre il a choisi la nudité qui n'a pas l'air d'être son quotidien au vu des parties blanches de son corps.
La nudité permet-elle de se faire mieux remarquer ?
  Profil  E-mail  

Tout Développer    |    Tout Regrouper


Sauter à :
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Evènements
Décembre 2018
LMMJVSD
     1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31       
Sondage
Préféreriez vous un centre de vacances
 100% nudité ou quasi
 Vêtements facultatifs

  Results, Résultats

  • Votes : 27689
  • Commentaire(s) : 171
  

Contacts webmaster   Charte   CNIL : 1042465 
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste © vivrenu.com 2003 - 2053
Ce site a été construit avec NPDS sous license GNU/GPL.
Placez les news naturisme de vivrenu sur votre site

Site du portail naturiste francophone VivreNu.com  : blognaturiste.com  rencontres-naturistes.com   lenaturisme   Achat Vidéos VivreNu   Régie Pub Naturiste   nudismlife.com   videosgags.fr   tousnus.fr   photos naturistes   Revues Naturistes Vintage   Randonue   Plages Naturistes   Cyclonudistes   tv-naturiste  ovh 500go

Temps : 0.2589 seconde(s)