1 décembre 2020

Randonues en Corse du Sud

Lorsque nous avons décidé de passer nos vacances en Corse, je me demandais s’il serait possible de faire des randonues intéressantes. Pour beaucoup, la randonnée en Corse se résume au GR20 et aux itinéraires « Mare a Mare » qui sont très fréquentés. Ailleurs le maquis très présent risque d’empêcher tout parcours naturiste.
L’excellent site corse-sauvage.com m’a permis de repérer quelques itinéraires suffisamment tranquilles pour être faisables en randonue.

Le plateau de Coscione
Il s’agit d’un vaste plateau situé entre 1400m et 1600m au pied de l’Incudine le dernier 2000m du sud de la Corse. Les dépressions de ce plateau sont parcourues par de nombreux ruisseaux qui coulent au milieu de pelouses herbeuses : les pozzines.
Une petite route relie le village de Quenza au bâtiment de l’ancienne station de ski de fond situé au bord du plateau. En arrivant sur le parking, il y a déjà une bonne dizaine de voitures et plusieurs randonneurs. Pour trouver la tranquillité, propice à la randonue, nous quittons rapidement la piste principale pour s’engager sur un petit sentier qui rejoint une première pozzine. Les autres randonneurs sont maintenant suffisamment loin et nous nous pouvons nous mettre nus.

""

Nous suivons de petites sentes qui nous permettent de rejoindre un premier groupe de chevaux.

""

Un peu plus loin, nous découvrons ces fameux cochons noirs, si caractéristiques de la Corse.

""

Nous avançons au gré de nos envies au cœur de ce magnifique plateau. Nous choisissons pour la pause déjeuner un replat herbeux à proximité de quelques chevaux.
Au retour, nous découvrons encore de nouvelles pozzines.
Même si ce plateau est assez fréquenté, il est assez vaste et il est très facile de le parcourir nus sans emprunter les pistes principales.

La Bocca di Fumicosa
Les itinéraires classiques au départ du col de Bavella sont trop fréquentés pour espérer pouvoir les parcourir en randonue. L’ascension de la Bocca di Fumicosa, située dans la partie sud du massif de Bavella, semble parfaite pour une randonnée en tenue de peau. Nous laissons la voiture sur la route du col de Bavella peu après l’hippodrome de Viseo. C’est un beau parcours, d’abord en traversée puis en suivant une sente caïrnée dans une belle forêt.

""

Nous passons en contrebas d’impressionnantes roches découpées.

""

La bocca de Fumicosa est en fait constituée de deux cols séparés par une éminence rocheuse. Nous déjeunons au col sud en admirant un paysage extrêmement sauvage avec à proximité les grandes parois du massif sud de Bavella et au loin la mer.

""

Au cours de cette randonue nous n’avons croisé qu’une seule personne avec son chien.

""

Les bergeries de Bitalza
Une piste de 7 km permet d’atteindre la chapelle dédiée à St Vincent de Paul où nous laissons la voiture. Le début de l’itinéraire en balcon offre de belles vues sur le golfe de Porto-Vecchio. Une petite montée, puis nous rejoignons les magnifiques bergeries de Bitalza. On se croirait dans une crèche provençale.

""

Nous avions prévu de monter au Capellu mais le maquis est trop présent pour parcourir le sentier en randonue. Nous prenons alors la direction du col d’Arjetu puis du col de Morello qui nous permet de découvrir le versant de Sartène avec au loin le golfe de Valinco. Au retour, nous rejoignons directement la chapelle par un joli passage en sous bois. Nous avons du nous rhabiller uniquement pour la traversée du hameau de bergeries qui était occupé.

""

L’Uomo di Cagna
Nous partons du village de Giannuccio. Il y a déjà 3 voitures lorsque nous arrivons sur le parking. Ce n’est pas surprenant car il s’agit d’un itinéraire classique vers un sommet original. La montée relativement ombragée atténue les ardeurs du soleil. Bientôt nous atteignons une clairière où nous décidons de faire notre halte pour le déjeuner.

""

Bien installés sur une belle dalle à l’ombre, nous voyons redescendre, suant sous leurs vêtements, les randonneurs qui nous précédaient. Le compte n’y est pas … il manque les occupants d’une voiture. Le sentier a maintenant laissé la place à une succession de blocs à escalader ou à contourner en suivant les nombreux caïrns. Bientôt après un petit col, nous arrivons en vue de l’Uomo di Cagna. Nous sommes au pied de ce monolithe que nous avions déjà repéré de loin au dessus de la plaine de Figari.

""

Nous apercevons les derniers randonneurs qui redescendent. Les voyez-vous ? Ils sont dans le premier tiers de cette photo. Ca donne l’échelle. Nous serons tranquilles pour la descente vers le village de Giannuccio.
Encore une belle randonue où nous avons pu rester nus toute la journée à l’exception de 3 rencontres.

""

Camping naturiste U Furu
Voici pour terminer quelques images des vasques du ruisseau de Furcone qui traverse le camping. Un sentier aménagé permet de le remonter sans difficulté et de découvrir des cascades et des vasques propices à la baignade. C’est la randonue classique au départ du Centre naturiste d’U Furu.

""

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
16 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Michel1957
Michel1957 (@Michel1957)
8 années passé(e)s

C’est bien des articles comme ca, sa peu données des idées :=!
Et vous avez, vécues quelque chose que vous n’oublierez jamais.
je voudrai vivre, une chose comme ca, une foi dans mas vie ! :b [addsig]

PhilE
Member
PhilE (@phile)
8 années passé(e)s

Ce qu’il y a de fantastique en Corse, c’est cette impression de haute montagne alors que lorsqu’on regarde l’altitude, on n’est pas bien haut.

Et effectivement, pour peu qu’on sorte des sentiers les plus fréquentés, on est tranquille pour se dénuder.

Idem pour les plages: il y a des plages complètement sauvages qui ne sont accessibles par aucune route. Dans ce cas, la nudité n’y posera aucun problème.
Ayant fait le tour de la Corse en bateau, nous avons trouvé plein de plages désertes. Elles sont en général accessibles à pied, mais à plus d’une heure de marche de la route la plus proche, ce qui limitera automatiquement la fréquentation.

JEANJAC
JEANJAC (@jeanjac)
8 années passé(e)s

Très jolies photos et un reportage très intéressant et très bien rédigé.

BRAVO ! [addsig]

jacques69
Member
jacques69 (@jacques69)
8 années passé(e)s

Excellent reportage, illustré de photos superbes – et qui donne plein d’idées !

louison
louison (@louison)
8 années passé(e)s

😎 merci, c’est vrai que ça donne des idées. ce n’est pas toujours facile de trouver des sentiers tranquilles… ces infos sont bonnes a prendre :=!

Michel1957
Michel1957 (@Michel1957)
8 années passé(e)s

Oui, merci! pour cette info,car en France continentale s’est de plus en plus compliquer
de se balader nus ! [addsig]

dubou23
dubou23 (@dubou23)
8 années passé(e)s

Très joli reportage :=!, [addsig]

Babar61
Babar61 (@Babar61)
8 années passé(e)s

:=! :=! Merci pour ce magnifique reportage, merci aussi de le partager avec nous.
J’aimerai tant vivre de tels moments… certainement inoubliables.
Les très belles photos qui accompagnent le texte donnent vraiment cette sensation de liberté et de plaisir en pleine nature.
Merci, amis naturistes… n’hésitez-pas à nous faire partager d’autres moments de bonheur… :b
😉 A bientôt sur VN.
Pascal
[addsig]

cecheno
cecheno (@cecheno)
8 années passé(e)s

Nous avons parcouru la partie sud du GR20 du 25 au 31 juillet et nous aurions presque pu nous croiser. Beaucoup de monde pour randonner nu sereinement sauf tôt le matin ou en s’écartant légèrement du GR20. Après une passerelle nous avons remonté le rau de Forcinchesi avec des piscines naturelles le long du torrent et des pozzines magnifiques sans croiser personne. Très peu de monde sur le Monte Renoso sur un ancien tracé de GR20. Nous avons eu du vent parfois froid sur les crêtes.

naturik
naturik (@naturik)
8 années passé(e)s

Très bonnes suggestions pour une prochaine occasion.
Le 1 août nous (ma femme et moi) avons fait une petit randonue du centre de Linguizetta à la croix que domine au dessus (environ 2 h a/r). Pensant d’être seuls par un tel chaleur nous nous sommes pas aperçu d’une couple qui montait. Nous l’avons croiser avec un bonjour et tous est bien passé.
[addsig]

batnat
batnat (@batnat)
8 années passé(e)s

Encore merci à Azur qui a toujours cet art de nous faire rêver et nous donner l’envie d’arpenter les sentiers les plus pitoresques, qui plus est, avec cartes à l’appui.
Ma dernière escapade en Corse (GR20) remonte aux années 80 et c’était fin septembre, j’en ai fait une bonne partie dans notre tenue préférée. Je ne sais si c’est encore aujourd’hui possible :# [addsig]

sanglier83
sanglier83 (@sanglier83)
8 années passé(e)s

J’ai passé un très agréable moment à vous lire et à contempler vos photos .
En effet, cela fait rêver ! Merci à vous [addsig]

PhilE
Member
PhilE (@phile)
8 années passé(e)s
Citation : batnat 

Ma dernière escapade en Corse (GR20) remonte aux années 80 et c’était fin septembre, j’en ai fait une bonne partie dans notre tenue préférée. Je ne sais si c’est encore aujourd’hui possible :# [addsig] 

J’ai idée qu’en fin-septembre, on ne doit pas croiser grand monde, il ne doit pas être trop difficile de parcourir le GR20 en tenue de peau.

botanicus
botanicus (@botanicus)
8 années passé(e)s

Merci pour ce beau reportage ! :=!
Surtout quand ça rappelle de bons souvenirs… Nous y sommes allés (presque le même itinéraire) en août 2011, quasiment nus tout le temps parmi les animaux en liberté et sous un soleil radieux. 😀
Voir mon blog : http://www.vivrenu.com/botanicus dans “Naturisme en Corse du sud”
@+
Pierre. [addsig]

nousnus
nousnus (@nousnus)
8 années passé(e)s

très jolie photos
merçi
vous nous faites rêver :=!

Site du portail naturiste francophone VivreNu.com   :  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  VivreNu TV  ovh 500go